Lors d'une manifestation des "gilets jaunes", place du Capitole.
Lors d'une manifestation des "gilets jaunes", place du Capitole. — Frederic Scheiber/SIPA

SOCIETE

«Gilets jaunes» à Toulouse: Le Capitole à nouveau interdit aux manifestants samedi, pour l'acte 20

Comme samedi dernier, le préfet de la Haute-Garonne a reconduit pour l'acte 20 son arrêté d’interdiction de manifester sur la principale place de la Ville rose 

Samedi 23 mars, pour la première fois, la place du Capitole avait été interdite aux «gilets jaunes». Une mesure prise par la préfecture de la Haute-Garonne après les annonces faites par Edouard Philippe en réponse aux violences survenues lors de l’acte 18 à Paris.

Pour l’acte 20, et alors qu’un nouvel appel à manifester a été lancé sur les réseaux sociaux, un nouvel arrêté vient d’être pris par les services de l’Etat. Pour le second samedi consécutif, entre midi et 21h, les manifestants n’auront pas le droit d’approcher de la place, et donc de l’Hôtel de ville.

Un dispositif policier sera déployé dans les rues adjacentes pour interdire son accès. La semaine dernière, le cortège était passé à plusieurs reprises à proximité de la place. Après avoir joué au chat et à la souris avec les policiers, quelques « gilets jaunes » avaient réussi à pénétrer sur le Capitole.

Pour tenter de les dissuader, le préfet de la Haute-Garonne indique que « toute personne manifestant dans la zone d’interdiction s’exposera à une contravention de 4e classe, soit 135 € d’amende ».

Depuis le 17 novembre 2018, à Toulouse, 441 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre selon la préfecture de la Haute-Garonne.