Marseille: Les antennes locales du Bastion social ont reçu leur lettre de dissolution

ASSOCIATION Comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, les antennes locales du Bastion social d’Aix et de Marseille ont reçu leur lettre de dissolution

A.M.

— 

C'est dans ce local que le Bastion social avait ouvert à Marseille.
C'est dans ce local que le Bastion social avait ouvert à Marseille. — Adrien Max / 20 Minutes

Le président l’avait annoncé. Les antennes locales, celles d’Aix-en-Provence et de Marseille, du Bastion social, une association d’extrême droite, ont reçu leur lettre de dissolution. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône confirme cette information à 20 Minutes, après des révélations de Marsactu. « La notification a bien été envoyée aux deux présidents des deux associations qui forment (en partie) le Bastion Social le 13 mars 2018 », affirme la préfecture de police.

Les présidents concernés avaient huit jours pour contester cette procédure. Toujours selon la préfecture de police, les présidents ne l’ont pas fait avant le 21 mars. Sans observation de leur part, la dissolution de ces associations passera au conseil de ministre par décret.