Le nombre d'élèves dans les collèges et les lycées va augmenter jusqu'en 2023

EDUCATION Collèges et lycées compteront un total de 5,7 millions d’élèves en 2020, soit le nombre le plus haut depuis 1997

20 Minutes avec AFP

— 

Le nombre de collégiens et lycéens devrait augmenter de 34.400 en 2019 et de 27.800 en 2020 (illustration)
Le nombre de collégiens et lycéens devrait augmenter de 34.400 en 2019 et de 27.800 en 2020 (illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Le nombre d’élèves dans le second degré va augmenter à chaque rentrée scolaire entre 2019 et 2023, avec des pics d’effectifs quasi-historiques en 2021 au collège et en 2023 au lycée, indique mercredi le ministère de l'Education, alors que 2.650 postes vont y être supprimés.

Le nombre de collégiens et lycéens devrait « augmenter de 34.400 en 2019 et de 27.800 en 2020, prolongeant ainsi une période de croissance constante depuis la rentrée 2009 ». Collèges et lycées compteront un total de 5,7 millions d’élèves en 2020, soit un plus haut depuis 1997, détaille la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), rattachée au ministère.

Une hausse « particulièrement forte » pour la rentrée prochaine

Pour les seuls collèges (publics et privés), les effectifs augmenteront jusqu’en 2021, avec une hausse « particulièrement forte » de 35.700 jeunes prévue pour la rentrée prochaine, précise-t-elle dans un communiqué. Le pic des effectifs au collège est prévu pour 2021 (à 3,434 millions, soit un plus haut depuis 1996).

Pour les lycées généraux et technologiques, après l’augmentation enregistrée de 2011 à 2017, puis le recul (- 8.700 élèves) de la rentrée 2018, les effectifs devraient être stables en 2019 et 2020, et repartir à la hausse en 2021, 2022 et 2023 (de 15 à 20.000 élèves supplémentaires chaque année). Avec 1,677 million de jeunes en lycée général ou technologique, l’année scolaire 2023/24 affichera un niveau « qui n’a encore jamais été atteint par le passé », note la Depp.

Des évolutions dues à la démographie

Du côté des lycées professionnels, les effectifs ont baissé à la rentrée dernière, pour la troisième année consécutive. Mais « cette tendance s’interrompra dès la rentrée prochaine, avec une stabilisation attendue des effectifs », puis une hausse à partir de la rentrée 2021.

Ces évolutions sont dues à la démographie, ajoute l’agence des statistiques, car les générations nées entre 2008 et 2012, qui vont entrer dans le second degré à partir de 2019, sont plus importantes numériquement que celles qui le quittent. Le budget 2019 prévoit une baisse de 2.650 postes dans le secondaire (sur un total de 500.000 enseignants), compensée par une hausse du volume des heures supplémentaires assurées par les profs.

Diminution du nombre d’élèves en primaire

Le nombre d’élèves dans le primaire (écoles maternelles et élémentaires) va, lui, diminuer chaque année jusqu’en 2023, même en prenant en compte l’abaissement de six à trois ans de l’âge de l’instruction obligatoire. Les élèves dans le primaire seront 6,714 millions la rentrée prochaine, 6,660 millions en 2020 et 6,433 en 2023.

Le ministre Jean-Michel Blanquer a donné la priorité au primaire, via notamment le dédoublement des CP et CE1 en éducation prioritaire, avec 2.350 créations de postes pour septembre 2019.