Les trois quarts des Français prennent leur voiture pour aller au travail

VROUM Les ruraux estiment que le manque de transports collectifs leur fait perdre des opportunités professionnelles

R. G.-V.

— 

Des voitures partout.
Des voitures partout. — FRED DUFOUR / AFP

On n’a pas fini de parler du problème des transports, et donc de la pollution. D’après une étude menée par Ipsos et Vinci, 75 % des Françaises et des Français prennent leur voiture quotidiennement pour aller au travail. Comme le note Le Parisien, qui révèle les résultats, la rengaine du « métro-boulot-dodo » est surtout le reflet d’une réalité parisienne, au mieux francilienne.

Si 64 % des Parisiennes et Parisiens utilisent les transports en commun, au sens large, ils ne sont déjà plus que 58 % en banlieue et surtout seulement 15 % en province. Pour les personnes interrogées, c’est le manque d’infrastructures suffisantes en province qui les empêche d’utiliser bus, trams, trains…

Peu de motivation

Et ça a des conséquences néfastes. Sur l’environnement, bien sûr, sur les bouchons, aussi, mais pas seulement. Deux tiers des ruraux estiment que ce manque d’offre ne leur permet pas d’obtenir un emploi à la hauteur de leurs qualifications. Seuls 35 % des urbains et urbaines pensent la même chose.

Enfin, sur celles et ceux qui utilisent leur voiture pour les déplacements pendulaires, près de la moitié estime qu’ils et elles ne peuvent tout simplement pas faire autrement. On en trouve aussi un quart qui ne veut pas changer ses habitudes et un dernier qui pense que ça serait possible… Mais n’en a pas la volonté.