«Gilets jaunes» Acte 19: 40.500 manifestants en France, dont 5.000 à Paris... Un policier fait un malaise cardiaque à Paris... Revivez le déroulement de la journée

LIVE Revivez en direct le 19e samedi de mobilisation des «gilets jaunes»

J.-L.D. et R.G.-V.

— 

Manifestation de «gilets jaunes» devant le Sacré Cœur à Paris le 23 mars 2019.
Manifestation de «gilets jaunes» devant le Sacré Cœur à Paris le 23 mars 2019. — Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

L’ESSENTIEL

  • Après un samedi noir sur les Champs-Élysées lors de l’acte 18 des « gilets jaunes », la 19e journée de manifestations des « gilets jaunes » ce samedi aura valeur de test pour l’exécutif qui a voulu une « réponse ferme » avec des annonces fortes applicables dès ce samedi.
  • Des secteurs comme les Champs-Élysées, la place de l’Étoile ou de la Concorde à Paris ou encore des quartiers de Bordeaux et Nice seront ainsi interdits de manifestations. Les contraventions encourues en cas de participation à une manifestation interdite sont passées depuis jeudi de 38 à 135 euros.
  • Mercredi, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a annoncé que la mission antiterroriste Sentinelle serait mobilisée de manière « renforcée » pour protéger les bâtiments officiels.
  • Quelle sera la mobilisation ? A Paris, un groupe qui avait pris l’habitude, à l’exception de la semaine dernière, de déclarer les marches lors des derniers samedis, a annoncé son intention de manifester sur les Champs-Élysées.
  • D’autres « gilets jaunes » veulent faire de Nice l’épicentre de la 19e journée. La préfecture des Alpes-Maritimes doit prendre un arrêté d’interdiction de manifester dans un « périmètre défini » alors que débutera une visite officielle du président chinois Xi Jinping sur la Côte d’Azur. Des appels à manifester ont également été lancés à Montpellier et La Rochelle.
  •  

A LIRE AUSSI

 

20 h 46 Six personnes interpellées à Béziers pour la dégradation d'une barrière de péage

20 h 30 : 4.500 «gilets jaunes» à Montpellier, des échauffourées

La manifestation des «gilets jaunes» a réuni 4.500 personnes selon la préfecture, et été émaillée de heurts avec les forces de l'ordre, qui ont éclaté vers 16h place de la Comédie. Ils ont conduit à 20 interpellations.

Côté manifestants, au moins une personne a été blessée par un projectile, et côté forces de l'ordre, au moins deux policiers ont été blessés, a-t-elle constaté. Le face-à-face se poursuivait encore à 19H30, aux alentours de la gare.

19 h 55 : A Lille, 1.500 manifestants

Plus de 1.500 "gilets jaunes", selon une source policière, ont manifesté d'abord dans le calme samedi à Lille, accompagnés par deux figures du mouvement Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle, avant que des tensions n'éclatent à plusieurs endroits en fin de parcours.

19 h 50 : A Toulouse, des milliers de manifestants

Des milliers de « gilets jaunes » ont manifesté pour l'essentiel dans le calme samedi à Toulouse, où quelques dizaines de manifestants qui avaient rejoint la place du Capitole, où la manifestation était interdite, ont été dispersés par des charges policières. 

19 h 45 : 233 interpellations, 207 verbalisations

Dans son point presse, Christophe Castaner, annonçant que « l’ordre a été maintenu », précise d’autres chiffres. A 17 heures, il y avait 233 interpellations et 207 verbalisations, ainsi que 172 personnes placées en garde à vue.

19 h 40 : 40.500 "gilets jaunes" à Paris et 5.000 à Paris

Selon Christophe Castaner et le ministère de l'Intérieur

19 h 35 : 8.500 contrôles préventifs à Paris, annonce Castaner

Et 83 personnes interpellées dans la capitale. 

19 h 15 : Contactée, la préfecture confirme pour le policier 

Policier d'une compagnie d'intervention, il a fait un malaise cardiaque place de la République, avant d'être transféré en milieu hospitalier. Son état est "très sérieux". Le Préfet de police se tiendrait prêt. 

19 h 05 : Un policier au sol depuis de longues minutes

Il aurait fait un arrêt cardiaque. L'ambulance vient de quitter la place de la République.

 

19 h 00 : A Nice, 80 interpellations et une femme âgée blessée grièvement

La ville de Nice a connu une journée mouvementée avec deux tentatives des "gilets jaunes" de pénétrer au sein d’espace interdit de manifestation. 80 interpellations, dont 75 à Nice-même, pour la majeure partie au cours de l’après-midi après une violente charge de police contre quelques centaines de manifestants, qui ont brièvement tenté de pénétrer dans le périmètre interdit, dans le secteur du Parc Impérial.

Le matin, une charge de police a fait une blessée, une femme âgée transférée à l’hôpital.

18 h 45 : 127.212 manifestants minimum selon le Nombre Jaune

Ce collectif des « gilets jaunes » fait son propre recensement du nombre de manifestants

 

17 h 45 : 70 interpellations et 49 verbalisations à Paris

70 interpellations, 49 verbalisations dans le périmètre interdit, et 6825 contrôles préventifs à Paris, selon le nouveau bilan de la Préfecture de police de Paris.

17 h 30 : Poubelles brûlées à Paris

Des poubelles brûlent boulevard de Strabsourg à Paris, alors que les policiers arrivent, faisant fuir les manifestants

17 h 10 : Tension à Paris

Alors que la manifestation de l'après-midi s'était passé dans le calme et sans heurts, la dispersion à Paris est beaucoup plus tendue, avec des tirs nourris de gaz lacrymogènes de la part des forces de l'ordre et des charges de policiers sur des « gilets jaunes ». 

16 h 50 : Un homme gravement blessé à Toulouse

Il se serait pris une cartouche de LBD en pleine tête, et aurait le front ouvert, comme le rapporte un journaliste sur place

 

16 h 40 : A Paris, le cortège commence à se disperser

16 h 30 : 56 interpellations à Paris

 

Ainsi que 5 628 contrôles préventifs et 45 verbalisations sur le périmètre interdit, selon la préfecture de Paris qui met à jour ses chiffres. 

16 h 20 : Tensions également à Rouen
 


 

16 h 10 : 8.300 manifestants en France à 14h00, dont 3.100 à Paris

Les chiffres du ministère de l'Intérieur viennent de tomber. La semaine dernière, ils étaient 14.500 personnes à cette même heure. 

16 h 05 : Le Sacré coeur jaunit 

Des manifestants ont investi le Sacré coeur pour y déployer une banderole jaune fluo.

16 h 00 : Et la même à Toulouse. 

 

15 h 50 : Ca se tend également à Montpellier

Avec là aussi gaz lacrymogènes et jets de projectiles

15 h 40 : Des tensions à Lille
Echanges tendus de gaz lacrymogènes et de projectiles entre forces de l’ordre et manifestants

 

15 h 35 : Olivier Besancenot dans le cortège

Tout comme Mélenchon, l’ex-candidat à la présidentielle est présent à Paris au coeur de la marche.

15 h 30 : Les « gilets jaunes » affluent à Montmartre
 

 

15 h 10 : Arrivée à Paris

Les « gilets jaunes » atteignent le Sacré cœur, destination de leur marche
 

15 h 05 : Des lacrymos à Lyon 

Selon Le Progrès, des tirs de lacrymogènes sont effectués à Lyon face à une manifestation de « gilets jaunes » réunissant plusieurs centaines de personnes 

 

15 h 00 : Jean-Luc Mélenchon présent dans le cortège parisien

Le leader de la France Insoumise marche avec les « gilets jaunes » à Paris

14 h 15 : Journée pacifique

La manifestation à Paris avance sereinement. Même ton dans les autres villes, où les marches se font sans incident. A Nice, la situation s’est également calmée. Bref, une journée à des années-lumière de l’acte 18, qui avait marqué par ses scènes extrêmements violentes.

13 h 45 : 51 interpellations à Paris

Chiffre de la préfecture. 4688 contrôles préventifs ont été réalisés. 

13 h 35 : 20 interpellations à Nice

Selon la préfecture de police. Quant à la manifestante blessée, elle a été conduite à l’hopital et va bien. Son pronostic vital n’est pas engagé.

13 h 30 : La manifestation de Paris dans le calme

 

 

13 h 20 : 200 « gilets jaunes » avec Priscillia Ludosky à Lille

 

Environ 200 « gilets jaunes » ont marché une quinzaine de kilomètres samedi matin entre Tourcoing et Lille, dans le calme, rejoints en milieu de cortège par l'une des figures du mouvement Priscillia Ludosky, ont constaté des journaliste de l'AFP.

13 h 15 : Eric Drouet verbalisé 

Il va devoir payer une amende de 135 euros. « On nous a dit qu’on était sur une manifestation non déclarée, que j’étais le leader  », a déclaré Eric Drouet devant les caméras. Il affirme ne pas avoir signé le PV délivré par la police.

13 h 00 : Une journée très calme pour le moment 

Excepté les incidents à Nice, rapidement maîtrisés, l'acte 19 des « gilets jaunes »  se passe dans un très grand calme

12 h 55 : La marche, prévue à 13 heures, commence

Les premiers « gilets jaunes » défilent dans Paris. La marche programmée va jusqu’au Sacrée coeur, soit une sacrée marche quand même. Le cortège devrait arriver en milieu d’après-midi.

 

12 h 45 : Les traces du week-end dernier sont encore bien présentes aux Champs Elysées.

 

La plus belle avenue du monde n'a pas pansé toutes ses plaies. Ici, le Fouquet's : 

 

12 h 35 : 2322 contrôles préventifs à Paris

Quinze personnes ont été verbalisées sur le périmètre interdit à la manifestation dans la capitale et 2322 contrôles préventifs ont aussi été effectués.

12 h 30 : Une blessée à Nice

Selon nos collègues de LCI, une manifestante aurait été blessé à Nice lors de la charge des policiers pour évacuer la place

12 h 20 : 31 interpellations à Paris

 

12 h 15 : Une centaine de gilets jaunes place de la République à Strasbourg

12 h 05 : Six interpellations à Nice 

 

11 h 55 : L'évacuation se déroule à Nice

Entre 200 et 300 policiers sont mobilisés pour faire sortir les "gilets jaunes" de la place Garibaldi, un lieu où il est interdit de manifester aujourd'hui. 

11 h 45 : Les Champs Elysées bien vides 

 

11 h 30 : A Paris, un dispositif renforcé 
 

6.000 policiers, deux drones et des nouvelles cartouches pour les LBD « plus performantes » selon le nouveau Préfet de police de Paris, anticipant « à l'évidence » la présence d'éléments radicaux. 

11 h 20 : Quelques rassemblements se font également à plusieurs autres endroits de Paris

 

Comme ici sur le Trocadéro

 

11 h 10 : Des gens commencent à se rassembler à Denfert Rochereau

C’est le point de départ de la manifestation prévue, dont le trajet a été signalé et validé par la Mairie de Paris.

10 h 57 : Rouen défile déjà

La semaine dernière la mobilisation nationale des « gilets jaunes » avait été plutôt modeste : un peu plus de 30.000 personnes mobilisées d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, dix fois moins que le 17 novembre. Mais un tiers de ceux-là étaient à Paris. Soit 10.000 personnes, comme lors des plus grosses mobilisations, en décembre. Est-ce que cette semaine la mobilisation va reprendre plus fortement en province ? Nous verrons. Déjà, à Rouen, une manifestation avait lieu ce matin.

 

10 h 45 : Quelques dizaines de manifestants à Nice, malgré l’interdiction

Quelques dizaines de « gilets jaunes » ont bravé samedi matin, vers 10 heures, l’interdiction de manifestation sur une place du centre de Nice, place Garibaldi, d’après l’AFP. Les « gilets jaunes » ont été immédiatement encerclés par une centaine de policiers en tenue d’intervention, et certains se sont assis par terre.

La préfecture des Alpes-Maritimes avait annoncé vendredi des mesures de sécurité exceptionnelles dans la métropole niçoise, avec un périmètre d’interdiction de manifestations et de rassemblements très étendu. Outre l’acte 19 des « gilets jaunes », il s’agit selon les autorités d’assurer la sécurité d’une visite du président chinois Xi Jinping et d’Emmanuel Macron, dimanche et lundi.

10 h 35 : Nombreuses stations fermées sur le métro parisien

Pour l’instant à Paris tout est calme. Rappelons qu’une manifestation a été déclarée en préfecture sur un parcours qui part de Denfert-Rochereau, dans le sud de la capitale, au Sacré-Cœur, tout au nord et surtout tout en haut, sur la butte Montmartre. Comme d’habitude, la RATP a fermé plusieurs stations : Etoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), Invalides (lignes 8, 13, RER C), Miromesnil (lignes 9 et 13), Assemblée-Nationale (ligne 12). La ligne 13, l’une des plus bondée du réseau, est carrément fermée de Saint-Lazare à Montparnasse-Bienvenüe.

10 h 13 : Toutanacier

Si l’acte 18 des « gilets jaunes », samedi dernier, a autant marqué, c’est notamment à cause des images de l’incendie de la devanture du célèbre restaurant Le Fouquet’s. Même si, on l’a dit, les manifestations sont interdites dans ce quartier aujourd’hui, à la direction du restaurant on a visiblement préféré prévenir que guérir. Un véritable sarcophage métallique recouvre désormais le restaurant.

 

10 h 00 : Bonjour à toutes et tous et aussi au préfet de police de Paris, déjà sur le pont

Alors que la brume se dissipe sur Paris, l’acte 19 de la mobilisation des « gilets jaunes » va commencer. Le nouveau préfet de police de Paris n’a pas attendu, pour faire une revue des troupes. Dès potron-minet, Didier Lallement a échangé, devant la presse, avec plusieurs policiers positionnés tout le long des Champs-Elysées, où les manifestations sont théoriquement interdites aujourd’hui. La bataille des images a déjà commencé.