C'est l'heure du BIM: Hommage national à Christchurch, report du Brexit et scandale au Havre

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

Noémie Sato

— 

Deux minutes de silence ont été observées en Nouvelle-Zélande.
Deux minutes de silence ont été observées en Nouvelle-Zélande. — Dave Lintott / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Hommage national aux victimes de Christchurch en Nouvelle-Zélande

Des milliers de Néo-Zélandais se sont rassemblés vendredi à Christchurch pour rendre hommage aux 50 musulmans tués par un extrémiste australien, un appel à la prière a été diffusé dans tout le pays et deux minutes de silence ont été observées.
L’auteur de la tuerie commise dans deux mosquées de Christchurch « a brisé le coeur de millions de personnes à travers le monde », a déclaré l’imam Gamal Fouda, qui menait la prière. « Aujourd’hui, au même endroit, je regarde autour de moi et je vois l’amour et la compassion. La Nouvelle-Zélande ne peut être brisée », a-t-il dit.

Theresa May a accepté les deux dates proposées par l'UE pour un court report du Brexit

Les négociations sans fin continuent. Les dirigeants européens ont proposé jeudi soir au Royaume-Uni deux options pour un report du Brexit au-delà de la date initialement prévue du 29 mars, selon les conclusions du sommet européen de Bruxelles, et Theresa May a accepté ces deux propositions.

Si les députés britanniques approuvent la semaine prochaine l’accord de divorce conclu en novembre, les 27 sont d’accord pour reporter la date du Brexit au 22 mai. Mais en cas de troisième rejet par le parlement britannique, « le Conseil européen décide de le proroger jusqu’au 12 avril 2019 et attend du Royaume-Uni qu’il indique la voie à suivre avant cette date », écrivent les dirigeants européens.

Le maire du Havre démissionne après la diffusion de photos de lui nu

Le maire du Havre, Luc Lemonnier (ex-LR), a annoncé jeudi sa démission pour « protéger sa famille » sur fond de polémique liée à la diffusion de photos de lui nu par une femme qui se dit victime de l’édile. « J’ai décidé de présenter ma démission de mes fonctions et mandats à la ville du Havre et à la communauté urbaine. Cette décision, mûrement réfléchie, s’est imposée à moi en raison de la nécessité de protéger ma famille et mes proches », a annoncé le maire du Havre dans un communiqué. Luc Lemonnier, 50 ans et père de quatre enfants, avait remplacé en mai 2017 l’actuel Premier ministre Edouard Philippe, dont il est proche, à la tête de la ville portuaire de plus de 170.000 habitants. Interrogé par l’AFP, Matignon n’a pas souhaité faire de commentaire.