Tarn-et-Garonne: La centrale nucléaire de Golfech à l'arrêt après un incident sur un réacteur

SECURITE Un des réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech s’est mis en arrêt automatique jeudi matin après un incident. Le site ne produit plus d’électricité

20 Minutes avec AFP

— 

Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse
Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Ce jeudi, à 10 h30, une procédure de sécurité a entraîné l’arrêt automatique du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech, située à une centaine de kilomètres au nord de Toulouse​, dans le Tarn-et-Garonne.

Cette interruption est due à « l’atteinte d’un niveau bas dans un générateur de vapeur, suite à une opération de maintenance », indique EDF dans un communiqué. La direction de la centrale ajoute que cet « événement n’a pas eu d’impact sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel ni l’environnement ».

L’autre réacteur est en maintenance

Et comme le réacteur n° 1 est lui aussi arrêté dans le cadre d’opérations de changement du combustible et de maintenance, c’est pour l’heure tout le site de Golfech – dont les réacteurs sont d’une puissance de 1.300 mégawatts – qui est à l’arrêt.

La direction assure que « les équipes sont mobilisées » pour assurer le redémarrage de la production, sans s’avancer sur des délais.