Lors d'un contrôle de police mené le 28 février à Lyon.
Lors d'un contrôle de police mené le 28 février à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

SECURITE

Lyon: Plus de répression et de prévention en réponse à la hausse du nombre de tués sur les routes

Face à la hausse du nombre d'accidents mortels dans la métropole, la préfecture a notamment annoncé un renfort des contrôles routiers et des opérations de sensibilisation

  • Depuis début janvier, 15 personnes ont perdu la vie sur les routes du Rhône, dont six piétons.
  • Pour endiguer cette hausse, la préfecture a annoncé ce mardi un renfort des contrôles des forces de l’ordre et des opérations de prévention à destination des multiples usagers de la route.

« Pour que ces drames soient évités, il faut que chacun travaille ensemble ». Le préfet délégué à la Sécurité dans le Rhône, David Clavière, a présenté ce mardi les grands axes prévus pour lutter contre l’insécurité routière après un mauvais début d’année. « L’évolution de l’accidentologie est préoccupante », a estimé le préfet, indiquant que depuis janvier 15 personnes, dont six piétons, ont été tuées dans le département, contre onze en 2018 sur la même période.

Face à cette tendance inquiétante, très marquée dans la métropole de Lyon, une réunion a été organisée ce mardi en préfecture avec les principaux acteurs impliqués dans la sécurité routière, de la métropole à la ville, en passant par les TCL, l’Education nationale ou encore les forces de l’ordre.

Davantage de contrôle la nuit

Parmi les principales mesures annoncées, l’Etat s’est engagé à renforcer « de manière significative » les forces de l’ordre sur les missions de sécurité routière. Les usagers de la route doivent s’attendre à une intensification des contrôles, la nuit notamment, où l’accent sera mis sur les dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants.

Un axe préventif est également prévu, avec des opérations ciblées prochainement sur les cyclistes et les automobilistes. « Les personnes arrêtées lors de ces contrôles devront assister à une séance de sensibilisation. Si elles refusent, elles seront verbalisées », prévient David Clavière.

Des comportements inadaptés à l’origine des accidents

« La répression est toujours là, mais il faut développer aussi la prévention. C’est l’un des leviers d’action pour changer le comportement des gens », acquiesce le capitaine Frédéric Agostini, chef de l’escadron départemental de sécurité routière du Rhône. Les 13 accidents mortels recensés dans le Rhône depuis le début de l’année sont tous dus, selon la préfecture, à des comportements inadaptés ou au non-respect du Code de la route.

Peu épargnés ces dernières semaines, les piétons devraient également faire l’objet d’une vigilance renforcée, même si aucune mesure concrète n’a été annoncée en ce sens ce mardi par les autorités. « C’est la première fois depuis très longtemps qu’il y a autant de piétons tués que d’automobilistes », ajoute David Clavière, se remémorant la mort tragique d’une lycéenne percutée par un bus rue de la République en Presqu’Ile. Et cette jeune femme tuée en essayant de rattraper son car à la gare de Perrache.