C'est l'heure du BIM: Les syndicats reviennent dans la rue, le gouvernement réagit et Bouteflika restera président

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez lors d'une manifestation le 22 mars 2018.
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez lors d'une manifestation le 22 mars 2018. — ISA HARSIN/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Entre « gilets jaunes » et grand débat, CGT et FO veulent faire entendre leur voix aujourd'hui

CGT et FO, qui ont boycotté le grand débat, tenteront de faire entendre ce mardi leurs revendications sur le pouvoir d’achat lors d’une journée d’action qui se déroule trois jours après les violences des « gilets jaunes » et une manifestation massive pour le climat. Solidaires, la FSU et les organisations de jeunesse Unef (étudiants) et UNL (lycéens) ont également appelé à participer à cette mobilisation nationale interprofessionnelle qui touchera aussi bien le public que le privé afin d'« amplifier le mouvement social ». Le Parti communiste a également annoncé sa participation. A Paris, les manifestants défileront du boulevard Saint-Michel au Champ-de-Mars à partir de 13 heures, avec en tête Philippe Martinez pour la CGT et Yves Veyrier pour FO.

« Gilets jaunes » : Le gouvernement montre les muscles et donne des gages aux forces de l’ordre

Mobilisées chaque samedi depuis le 17 novembre, confrontées à des manifestants de plus en plus violents, les forces de l’ordre attendaient une réponse forte de la part du gouvernement. Deux jours après que les Champs-Elysées ont été saccagés par des groupes de casseurs, le Premier ministre a présenté ce lundi une salve de mesures destinées à mettre fin à ces destructions devenues hebdomadaires. Alors que le dispositif mis en place samedi par les autorités a été critiqué pour son inefficacité, ces annonces ont dans l’ensemble été saluées par les syndicats de police ainsi que par des gradés de la gendarmerie.

Algérie : Bouteflika confirme qu’il restera président bien après l’expiration de son mandat

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a confirmé dans un message lundi qu’il prolongerait son quatrième mandat au-delà de son terme constitutionnel, le 28 avril, jusqu’à un nouveau scrutin organisé à l’issue d’un processus de révision constitutionnelle. « Que l’Algérie vive, dans un avenir proche, une transition harmonieuse et assiste à la remise de ses rênes à une nouvelle génération (…) tel est l’objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon parcours présidentiel, à vos côtés et à votre service », déclare le chef de l’Etat dans ce message, publié par les médias d’Etat.