Acte 18 des «gilets jaunes»: La devanture du Fouquet’s a-t-elle été brûlée par les forces de l’ordre?

FAKE OFF Une rumeur virale accuse les forces de l'ordre d'avoir mis le feu à la devanture du Fouquet's en y envoyant des grenades lacrymogènes samedi pendant l'acte 18 des « gilets jaunes »

Alexis Orsini

— 

L'incendie du Fouquet's, le 16 mars 2019.
L'incendie du Fouquet's, le 16 mars 2019. — Christophe Ena/AP/SIPA
  • Samedi 16 mars, le Fouquet’s a été saccagé par des casseurs avant de voir sa devanture prendre feu au cours de l’acte 18 des « gilets jaunes ».
  • Une rumeur virale accuse, images prétendument à l’appui, les forces de l’ordre d’être à l’origine de cet incendie à cause de l’envoi de grenades lacrymogènes.
  • Si de tels tirs ont bien eu lieu sur la devanture du célèbre restaurant, le départ de feu est en réalité dû à l’envoi d’un fumigène dont l’origine n’est pas identifiée.

Les forces de l’ordre sont-elles à l’origine de l’incendie qui a brûlé, samedi 16 mars, l’auvent du Fouquet’s, le célèbre restaurant des Champs-Elysées déjà saccagé par des casseurs quelques heures plus tôt lors de l’acte 18 des « gilets jaunes » ?

C’est ce qu’affirment différentes publications sur les réseaux sociaux, et notamment une vidéo YouTube intitulée « Les lacrymo des CRS qui ont mis le feu aux toiles du Fouquet’s », sur laquelle on voit bien des grenades lacrymogènes atterrir sur la devanture rouge de l’établissement.

Ces images ne prouvent toutefois nullement que ces tirs sont à l’origine de l’incendie puisqu’on y distingue, avant leur envoi, des flammes, dont l’origine n’est pas identifiée.

FAKE OFF

Charles Baudry, le journaliste indépendant à l’origine de la vidéo depuis reprise par de nombreux internautes, confirme à 20 Minutes : « Quand je suis arrivé sur place, la partie droite [de la devanture] avait déjà commencé à brûler. Personnellement, je ne peux pas confirmer que ce sont les gaz lacrymogènes des forces de l’ordre qui l’ont brûlée, c’est fortement possible car elles en tiraient en l’air, et ça ricochait un peu partout, sur des toits d’immeubles, dans des jardins… mais je ne peux pas l’affirmer. »

Contacté par 20 Minutes, le service de communication de la police nationale indique que « les CRS ne sont pas intervenus samedi aux Champs-Elysées ». La préfecture de police de Paris n’a pour sa part pas répondu à nos sollicitations avant la parution de l’article.

Toutefois, comme l’ont repéré nos confrères de CheckNews, les images filmées en direct par le média russe Sputnik permettent de remonter à l’origine du départ de feu, à côté du logo du restaurant : on distingue clairement (à 2 heures 19 minutes et 10 secondes ci-dessous), un fumigène y atterrir. Si son origine reste inconnue, des flammes commencent à apparaître à son emplacement quelques secondes plus tard.

Ce départ d’incendie est également visible (de plus loin) sur les images tournées par un autre média russe, RT, à 1'38'' ci-dessous.

L’origine des premières flammes provient donc de ce fumigène, sans rapport avec les grenades lacrymogènes de la police lancées après coup.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.