Lyon: La métropole favorable à la réalisation du contournement ouest

CIRCULATION Le président de la métropole a néanmoins posé certaines conditions

20 Minutes avec AFP

— 

Circulation dense le 16 août 2014 sur l'A7 près de Lyon
Circulation dense le 16 août 2014 sur l'A7 près de Lyon — Jean-Philippe Ksiazek AFP
  • Le président de la métropole de Lyon s’est dit favorable sous conditions à la réalisation de l’Anneau des Sciences, le contournement ouest de l’agglomération.
  • Le projet est fortement décrié par les écologistes.
  • La décision n’est toutefois pas tranchée.
  • L’enquête publique n’est prévue qu’en 2021.

Le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld s’est dit lundi favorable sous conditions au bouclage du périphérique lyonnais, ce qui fait bondir les écologistes.

« Je suis pour, à condition qu’on y envisage de nouveaux usages. Qu’on fasse en sorte que ce périphérique soit pleinement intégré et permette de relever le défi climatique », a affirmé devant la presse David Kimelfeld, bousculé depuis quelques jours sur le sujet.

Vieux de plusieurs décennies, le projet d'«  Anneau des Sciences » doit permettre de compléter sur 14,6 kilomètres - en grande partie en souterrain - le périphérique lyonnais sur sa partie ouest, entre Ecully et Saint-Fons.

L’enquête publique prévue en 2021

« On a encore besoin d’infrastructures », a reconnu le président de la métropole, « mais cela n’aura de sens que si l’on pousse les modes de déplacements alternatifs (…) et qu’on tienne compte de l’urgence climatique », a-t-il insisté à l’issue d’une session du conseil métropolitain.

Il a estimé que ce devrait être un « projet multimodal », avec parkings-relais connectés aux transports en commun et plateformes de covoiturage. « Il faut qu’il y ait une concertation ; on ne peut pas trancher aujourd’hui », a-t-il ajouté, rappelant que l’enquête publique n’était prévue qu’en 2021.

Un projet « essentiel » pour Gérard Collomb

Le mouvement Climat s’est récemment insurgé contre les « ambiguïtés de la métropole » au sujet de ce contournement ouest, qu’il juge « climaticide », et prévenu que sans clarification il se retirerait du processus de co-élaboration du plan climat prévu par la métropole.

David Kimelfeld devrait avoir besoin du soutien des écologistes pour les élections de 2020 à la métropole, convoitée également par le maire de Lyon Gérard Collomb. Ce dernier juge quant à lui ce projet « essentiel » pour les mobilités. « Si on ne fait pas l’Anneau des Sciences, on ne fera pas tout le reste », a-t-il dit lundi durant le conseil.