FactCheckEu: Dix-neuf médias, dont «20 Minutes», s'associent pour vérifier les fausses infos liées aux élections européennes

UNIS CONTRE LES INFOX Dans la perspective des élections européennes, 19 médias européens, dont Fake off, la rubrique de fact-checking de « 20 Minutes », s’associent pour vérifier les fausses informations liées au scrutin 

Mathilde Cousin

— 

Comme les intox ne connaissent pas de frontières, 19 médias européens, dont «20 Minutes», s'associent pour vérifier les élections européennes.
Comme les intox ne connaissent pas de frontières, 19 médias européens, dont «20 Minutes», s'associent pour vérifier les élections européennes. — FactCheckEU
  • 20 Minutes s’associe à 18 médias européens pour lancer FactCheckEu, une initiative de fact-checking des élections européennes, sous l’égide de l’International fact checking network (IFCN).
  • Cette initiative a pour but de lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles dans la perspective des élections européennes.
  • FactCheckEU s’engage aussi à étudier les dessous de la propagation des fausses nouvelles dans l’UE.

Parce qu’une intox publiée dans un pays européen passe souvent la frontière pour se retrouver dans les pays voisins, 19 médias européens s’associent pour lancer ce lundi FactCheckEu, une nouvelle plateforme de fact-checking. Le but : lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles dans la perspective des élections européennes.

Avec FactCheckEu, 19 médias européens, dont «20 Minutes», s'associent pour vérifier les élections européennes.
Avec FactCheckEu, 19 médias européens, dont «20 Minutes», s'associent pour vérifier les élections européennes. - FactCheckEu

L’initiative est lancée par l'International Fact Checking Network (IFCN). L’IFCN requiert que ses partenaires signataires se plient à douze critères sur la transparence, l’éthique, la méthodologie et l’impartialité. Tous les médias partenaires de ce projet sont signataires de ce code de conduite. 20 Minutes est signataire depuis 2017.

Des vérifications de faits sur l’UE

FactCheckEU mettra à disposition sur son site à destination des citoyens des vérifications des faits sur l’UE publiées par les partenaires. L’outil donnera des éclaircissements sur les fausses informations liées aux élections et aux déclarations de personnalités politiques européennes. Les médias partenaires répondront également aux questions posées par les lecteurs. Si la question concerne la France, elle sera traitée par les journalistes de CheckNews de Libération, qui a développé la plateforme FactCheckEU.

FactCheckEU s’engage aussi à étudier les dessous de la désinformation dans l’UE. Comment une fausse information peut-elle se propager d’un pays à l’autre ? Qui produit la désinformation ?

Le travail des organes de vérification sera partagé dans dix langues, dont le français, et tous les articles publiés seront traduits en anglais.

Indépendance par rapport aux institutions européennes

FactCheckEU opère de manière indépendante par rapport aux institutions européennes et aux autres entités gouvernementales. La plateforme a été développée par Libération et Datagif grâce à une subvention du programme d’innovation de l’IFCN de l’Institut Poynter. Elle a également reçu le soutien de la Google News Initiative, partenaire de longue date de l’IFCN, et de l’Open Society for Initiative for Europe.

Voici les 19 médias participants :