VIDEO. «Gilets jaunes»: «Les manifestations seront interdites dans les quartiers les plus touchés», annonce Edouard Philippe

VIOLENCES Le préfet de police de Paris est notamment remplacé 

J.-L. D.

— 

Edouard Philippe à Matignon.
Edouard Philippe à Matignon. — ISA HARSIN/SIPA

Après les violences de l’acte 18 des « gilets jaunes » ce samedi, et les images des Champs Elysée ayant suscité de vives réactions  en France et à l'internationale​, Edouard Philippe a tenu une conférence de presse ce lundi pour « présenter les décisions prises en matière de maintien de l’ordre public » à la suite des incidents du week-end. De nombreux partis d’oppositions avaient demandé des mesures au gouvernement et des réponses.

Le Premier ministre a annoncé à Matignon : « La stratégie n’a pas été correctement exécutée samedi. Les polémiques sur le LBD ont conduit à ce qu’on limite leur usage. Les policiers me l’ont pourtant dit : il ne s’agissait pas de manifestants mais d’émeutiers, dont le but était d’incendier, piller, blesser. Ces actes sont des actes criminels, la réponse doit donc être forte. »

« Samedi, 145.000 personnes ont manifesté pacifiquement pour le climat. Lorsqu’une manifestation sera déclarée et pacifique, rien ne changera. Nous mettrons en œuvre une politique renforcée de luttes contre les mouvances ultras. Nous interdirons les manifestations des “gilets jaunes” dans les quartiers les plus touchés dès lors que nous aurons connaissance de la présence des ultras, dont les Champs-Elysées ou la place du Capitole à Toulouse. Dans ces cas, il y aura dispersion immédiate de tous les manifestants. Les forces de l’ordre auront une plus grande autonomie, seront unifiées à Paris et auront une plus grande initiative. »

 

Le préfet de police de Paris remplacé
 

« Ils auront également des moyens nouveaux, tels les drones. Nous sommes déterminés à utiliser tous les moyens juridiques disponibles. Nous renforcerons les contrôles aux abords des manifestations, nous interdirons de manifester les personnes les plus violentes, et placer en garde à vue les manifestants aux visages cachés. »

« Tous ceux qui protègent, manifestent ou soutiennent les casseurs devront prendre leurs responsabilités. J’ai demandé à la Garde des sceaux que le montant des amendes pour participation à des manifestations non déclarées soit augmenté. Il y aura également du changement : le président de la République va désigner comme nouveau préfet de police de Paris Didier Lallement, actuel préfet de police de la Nouvelle-Aquitaine. »

Le Premier ministre sera ce lundi soir au 20H00 de France 2.