Non, ce radar dissimulé dans une glissière n'a pas été installé en France

FAKE OFF Des photos d’un radar en Suisse sont détournées en France

M.Co.

— 

Ces radars ont été installés en 2006 en Suisse.
Ces radars ont été installés en 2006 en Suisse. — Capture d'écran Facebook et montage 20 Minutes
  • Un internaute alerte sur l’installation d’un nouveau radar dans une glissière de sécurité sur la RN10.
  • Les photos montrent un radar installé en 2006 en Suisse.
  • Depuis 2007, ces photos sont réutilisées et servent à alerter faussement sur la présence de radars un peu partout dans le monde.

L’intox se propage depuis douze ans dans plusieurs pays. Elle est revenue en France récemment. Le 5 mars, un internaute explique sur Facebook, photos à l’appui, qu’un « nouveau radar » a été installé sur la « RN 10 dans le sens Bordeaux-Bayonne, […] après la sortie n°15 Solférino (D44) Sabres/Escources. » Il n’y a « pas de panneau de signalisation », précise l’internaute. Son post a été partagé plus de 7.200 fois.

Cette intox avait déjà été partagée en 2011 sur Facebook.
Cette intox avait déjà été partagée en 2011 sur Facebook. - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Ce dispositif ne fait pas partie des radars installés officiellement en France. Et pour cause : ces photos montrent un dispositif installé en Suisse. Les deux clichés ont été publiés en 2006 dans une présentation de la police cantonale. La présentation est encore en ligne. 

Ce radar a été installé en 2006 à Morges, une ville au bord du lac Léman. Rien ne garantit qu’il y soit encore installé. Ce radar fonctionne grâce à un laser.

Ce petit radar a bien voyagé : il a d’abord été faussement signalé en 2007 sur l'A7 en France et sur des routes allemandes. En 2009, on le retrouve en Allemagne. En 2011, le radar est déjà faussement signalé sur la RN10 en France. Les photos ont également été détournées en Australie, aux Etats-Unis et dans le Bas-Rhin, en France. Deux photos, des faux signalements, voilà une des recettes pour bâtir une intox.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.