VIDEO. «Grande America»: Yannick Jadot critique le «laxisme» autour du transport maritime

POLLUTION Le « Grande America », d’une longueur de 214 mètres, devait se rendre à Casablanca au Maroc quand il a été touché par un incendie dimanche soir au large des côtes françaises

20 Minutes avec AFP

— 

Le
Le — LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE / AFP

Faut-il mieux réguler le transport maritime ?  Yannick Jadot a critiqué ce jeudi « le laxisme qu’il y a souvent autour du transport maritime ». La tête de liste Europe Ecologie-Les Verts pour les européennes s’exprimait après le  naufrage du navire italien Grande America au large du golfe de Gascogne, qui pourrait entraîner une marée noire sur les côtes françaises.

« C’est dramatique le laxisme qu’il y a souvent autour du transport maritime », a déclaré Yannick Jadot sur France 2. Cette éventuelle marée noire serait « dramatique pour les côtes françaises, ce n’est pas la première fois, ça se renouvelle régulièrement », a-t-il poursuivi. « L’organisme maritime international est trusté par tous les pavillons de complaisance qui essayent en permanence de lutter à la baisse contre toutes les règles à la fois sociales, de sécurité, d’environnement », a déploré l’écologiste. « C’est dans ce cadre-là qu’on n’arrive pas à taxer le fioul lourd ».

2.200 tonnes de fioul en soute

Mais selon Yannick Jadot, l’Europe doit se saisir de ce phénomène : « À partir du moment où un navire arrive sur un port européen, il faut absolument renforcer tous les contrôles et il faut des personnes pour respecter ces règles ». « Dans les ports européens, pour ne pas se poser trop de problèmes, on n’exige rien, on préfère qu’un bateau soit à la mer plutôt que fixé à un port », a-t-il ajouté.

Une nappe d’hydrocarbures se dirige vers les côtes françaises après le naufrage du navire italien Grande America, qui a sombré au large de La Rochelle avec des matières dangereuses et 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes, ont annoncé les autorités.

Le Grande America, navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs, d’une longueur de 214 mètres, venait de Hambourg et devait se rendre à Casablanca au Maroc quand il a été touché par un incendie dimanche soir.