C'est l'heure du BIM: Rejet de justesse du «no-deal», risque de marée noire et décision pour Tariq Ramadan

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.
— 
Un supporter anti-Brexit à Londres, le 14 janvier 2019.
Un supporter anti-Brexit à Londres, le 14 janvier 2019. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

VIDEO. Brexit : Les députés britanniques rejettent une sortie sans accord

Après le rejet de l’accord de divorce conclu par la Première ministre Theresa May avec Bruxelles, ce mardi, les députés britanniques ont rejeté d’extrême justesse l’option d’un Brexit sans accord, mercredi soir. Trois cent douze députés ont voté contre une sortie sans accord, tandis que 308 ont voté pour, un vote qui ouvre la voie à une demande de report de la sortie de l’UE. La Première ministre Theresa May va soumettre jeudi au vote de son Parlement une motion proposant d’organiser d’ici le 20 mars un nouveau vote sur l’accord de divorce qu’elle a conclu avec l’Union européenne qui a déjà été retoqué à deux reprises par les élus.

Naufrage du « Grande America » : Une nappe d’hydrocarbures localisée au large de La Rochelle

Se dirige-t-on vers une catastrophe écologique au large des côtes françaises ? Une nappe d’hydrocarbures qui s’étend sur une dizaine de kilomètres de long a été localisée mercredi après-midi dans la zone du naufrage du navire italien « Grande America », au large de La Rochelle, a annoncé la préfecture maritime de l’Atlantique. Préfet maritime de l’Atlantique, Jean-Louis Lozier a indiqué plus tôt dans l’après-midi lors d’un point presse que le navire de commerce italien transportait « 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses » ainsi que 2.200 tonnes de fuel lourd dans ses soutes, ont annoncé mercredi les autorités françaises.

VIDEO. Affaire Tariq Ramadan : L’islamologue saura ce jeudi si ses mises en examen pour viols sont maintenues

Remis en liberté en novembre dernier et placé sous contrôle judiciaire, l’intellectuel musulman Tariq Ramadan va savoir, ce jeudi, s’il a convaincu la justice de lever ses deux mises en examen pour des viols qu’il conteste, plaidant désormais des relations « consenties ». Après avoir nié pendant des mois tout rapport sexuel avec ses accusatrices, l’islamologue suisse de 56 ans, qui plaide maintenant des relations « consenties », attend la décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.