Toulouse: Des «foulards rouges» appellent à la mobilisation jeudi, dans un bastion des «gilets jaunes»

RASSEMBLEMENT Les « foulards rouges occitans » prévoient un rassemblement jeudi soir, place du Capitole. Toulouse est l’une des places fortes du mouvement des « gilets jaunes »

Nicolas Stival

— 

Des « foulards rouges occitans » appellent à se mobiliser le 14 mars à Toulouse, sur le modèle de la «marche républicaine des libertés» organisée le 27 janvier à Paris.
Des « foulards rouges occitans » appellent à se mobiliser le 14 mars à Toulouse, sur le modèle de la «marche républicaine des libertés» organisée le 27 janvier à Paris. — I. Harsin / Sipa

Ils veulent dire « stop aux violences, aux dégradations et à la haine » dans une ville de Toulouse « abîmée », l’un des principaux bastions des « gilets jaunes » depuis près de quatre mois. Via un communiqué, les « foulards rouges occitans » appellent pour la première fois à se réunir jeudi, de 19 h à 20 h, sur la place du Capitole.

« Il s’agira d’un rassemblement statique, déclaré en préfecture et sécurisé », assure une porte-parole de ce « collectif apolitique de citoyens », contactée par 20 Minutes. Pas de manif donc, mais un mouvement dans le cadre « d’une semaine d’actions au niveau national du 11 au 17 mars 2019 », inspirée par la « marche républicaine des libertés » qui avait rassemblé des milliers de personnes à Paris le 27 janvier. Des initiatives similaires ont germé dans plusieurs autres grandes villes françaises.

« Nous ne sommes pas contre les manifestations, mais il faut que ça se fasse dans les règles, avec respect, poursuit la porte-parole. Notre mouvement est une réaction aux dérives du mouvement des "gilets jaunes" ». Chaque samedi depuis le 17 novembre, des milliers de personnes défilent dans les rues de Toulouse. Des incidents éclatent régulièrement en fin de journée.

Les « foulards rouges occitans » souhaitent « un retour au calme » pour que les commerçants du centre-ville ne soient plus pénalisés chaque samedi et « pour la libre circulation de la population ». Reste à savoir combien ils seront jeudi soir devant le Capitole.