Lyon: Protestant contre sa garde à vue, il urine et badigeonne de sang sa cellule

FAITS DIVERS L'individu, en état d'ivresse, avait auparavant craché sur des policiers

C.G.

— 

Illustration d'une cellule de dégrisement.
Illustration d'une cellule de dégrisement. — POUZET20MN/WPA/SIPA

Un homme de 22 ans, habitant Meyzieu dans le Rhône, doit être présenté ce mardi au parquet de Lyon pour «violences volontaires et dégradations de bien privé et public». L’individu a été interpellé la veille au petit matin, en état d’ivresse, alors qu’il venait d’insulter et de cracher sur des policiers patrouillant dans la ville.

Il a d’abord été conduit à l’hôpital où il a dégradé la porte coulissante vitrée de l’entrée en donnant un coup de pied dedans, indique la Sûreté du Rhône. Le jeune homme a ensuite été amené au poste de police en cellule de détention.

Coups de tête dans la porte

Loin de se calmer, l’homme s’est déchaîné, commençant par donner des coups de tête dans la porte puis en urinant. Blessé, il a fini par badigeonner les murs de sa cellule avec son sang avant d’être transporté à l’hôpital Edouard Herriot pour être soigné.