C'est l'heure du BIM: Les Algériens partagés, Nemmouche condamné à perpétuité et les Français manquent de sommeil

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Manifestation dans le centre d'Alger le 11 mars 2019.
Manifestation dans le centre d'Alger le 11 mars 2019. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

VIDEO. Bouteflika renonce à se représenter, les Algériens partagés entre joie et prudence

« Il n’y aura pas de cinquième mandat » et « il n’y aura pas d’élection présidentielle le 18 avril ». Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, cible d’un mouvement de contestation inédit en 20 ans de pouvoir, a renoncé lundi soir à se représenter et reporté sine die la présidentielle, tout en restant au pouvoir et en prolongeant de fait son actuel mandat. Une annonce accueillie dans la joie en Algérie, immédiatement suivie par une inquiétude sur le maintien, pour l’instant, du président à ses fonctions.

Attentat du Musée juif de Bruxelles : Prison à vie pour Nemmouche, tueur « psychopathe » sans remords

« Lâche », « dangereux » et sans la moindre « compassion » : Mehdi Nemmouche a été condamné dans la nuit de lundi à mardi aux assises de Bruxelles à la réclusion à perpétuité pour les quatre « assassinats terroristes » commis en 2014 au musée juif de la capitale belge. Ce verdict, uniquement susceptible d’un pourvoi en cassation sous 15 jours, prononcé après huit heures de délibérations, est conforme aux réquisitions de l’avocat général, Yves Moreau, qui avait dénoncé le caractère « psychopathe » du djihadiste français lors de son réquisitoire.

Grignoté de toutes parts, le sommeil passe sous la barre des sept heures

Entre l’attrait des écrans, le bruit et les trajets quotidiens, on dort de moins en moins : pour la première fois, le temps moyen de sommeil quotidien des Français est passé sous la barre des sept heures. Un « déclin » qui se fait au détriment de notre santé, alertent des médecins. « Pour la première fois depuis que le sommeil est observé sur le plan épidémiologique en France, le temps de sommeil moyen nocturne est inférieur à 7 heures », écrivent des spécialistes dans l’une des études du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France publié ce mardi. En moyenne, les 18-75 ans dormiraient 6 h 45 chaque nuit.