C'est l'heure du BIM: Procès Tapie, policière tuée et enquête sur le crash

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Bernard Tapie, le 12 mars 2014.
Bernard Tapie, le 12 mars 2014. — FRANCK PENNANT / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Affaire Adidas/Crédit Lyonnais : Ouverture du procès de Tapie pour une « escroquerie » à 400 millions

Cela équivaut à 2,2 fois le montant du transfert de Kylian Mbappé. A 28.800 annuités de Smic. Ou encore à 15 % du manque à gagner pour l’État après la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF). C’est une affaire à 404,8 millions d’euros que va examiner la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris en jugeant, à partir de ce lundi, Bernard Tapie et cinq autres personnes pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics ».

Une fonctionnaire de police tuée par un collègue à Paris, le suspect en garde à vue

Une fonctionnaire de police a été tuée dimanche par un collègue dans les locaux de la police judiciaire, près du palais de justice dans le XVIIe arrondissement de Paris, et le suspect qui a tiré avec son arme de service, a été placé en garde à vue, a-t-on appris de sources concordantes. Selon une source syndicale, il s’agirait d’un tir accidentel. Le parquet de Paris a saisi l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN), la « police des polices », a-t-on appris de sources judiciaire et policière.

Crash en Ethiopie : Enquête en cours et Boeing immobilisés

L’enquête se poursuivait lundi pour déterminer pourquoi le Boeing 737 flambant neuf d’Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche au sud d’Addis Abeba, faisant 157 morts (dont neuf Français), une tragédie marquée en Ethiopie par un jour de deuil national. Le Kenya était, lui, doublement endeuillé : avec 32 ressortissants à bord, c’est le pays le plus touché par la tragédie, et Nairobi est par ailleurs le hub régional des Nations unies, qui ont été durement affectées par la catastrophe : 19 employés de l’ONU auraient péri dans le crash. Dès dimanche après-midi, des enquêteurs de l’Agence éthiopienne de l’aviation civile ont été à pied d’œuvre sur les lieux du crash pour récolter le maximum de débris et d’indices et trouver les boîtes noires de l’appareil. Ethiopian Airlines a annoncé lundi qu’elle avait immobilisé tous ses Boeing 737 MAX à la suite du crash.