Nantes: Déjà 1.200 femmes formées à la négociation salariale et «des résultats positifs»

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES Des ateliers à destination des femmes ont été lancés par l'école Audencia fin 2017 à Nantes

Julie Urbach

— 

Illustration Bulletin de salaire. Epluchage de fiche de paye. paie. Calculatrice.
Illustration Bulletin de salaire. Epluchage de fiche de paye. paie. Calculatrice. — laire
  • La formation gratuite Négotraining vise à aider les femmes à mieux négocier leur salaire.
  • Les premiers résultats sont positifs, selon la responsable de ces ateliers Anne-Laure Guihéneuf.

Alors qu’un collectif appelle les femmes à faire grève pour dénoncer les écarts salariaux, ce vendredi à partir de 15h40, des initiatives naissent pour tenter de les combattre. Lancées il y a un an et demi par l’école Audencia de Nantes, les formations Négotraining, qui visent à aider à mieux négocier son salaire, ont déjà rassemblé plus de 1.200 femmes, la plupart des cadres. « Les premiers résultats sont très positifs, assure Anne-Laure Guihéneuf, chef de projet Négotraining. Beaucoup d’entre elles ont obtenu des choses concrètes, ou au moins ont pris confiance dans le fait qu’elles étaient légitimes à les demander, que ce soit à l’embauche ou lors de leur parcours dans une entreprise. »

Selon une enquête réalisée auprès des participantes, plus d’une sur deux a déclaré avoir osé franchir le cap de demander un entretien dans les six mois, le plus souvent avec succès : 39 % auraient obtenu une augmentation de salaire, 16 % une prime et 10 % une promotion interne. « Elles ressortent avec une confiance renforcée, continue Anne-Laure Guihéneuf. Et prennent conscience qu’au-delà d’une augmentation, elles peuvent agir sur une amélioration de leurs conditions de travail au sens large. Elles comprennent aussi que ce qu’elles pensaient être lié à leur personnalité [le fait de ne pas oser négocier] est en fait un problème plus global. »

Objectif : 5.000 femmes formées en 2020

Gratuits, ces ateliers de plusieurs heures visent d’abord à prendre conscience de la réalité des écarts de salaires, à l’aide par exemple cette étude de l’Insee, qui indique que les femmes ont été payées 26 % de moins que les hommes en 2013 dans les Pays de la Loire. Ensuite, les participantes reçoivent des astuces pour préparer leur entretien (listing de ses points forts, préparation d’un pitch…) et aborder les questions financières (par exemple en demandant une fourchette plutôt qu’une somme précise). La formation en groupes de 15 ou 20 femmes se veut interactive, à l’aide de tests et de jeux de rôle.

D’ici à 2020, l’objectif est de former un total de 5.000 femmes sur la région nantaise. Déjà, le module est devenu obligatoire pour toutes les étudiantes inscrites en Mastère à Audencia. D’autres organismes en France, maisons de l’emploi ou métropoles, se sont également montrées intéressées pour dispenser à leur tour ces formations.