Entre pain au chocolat et chocolatine, les Français ont tranché

GUERRE DES GOUTERS Un sondage officiel de la Fédération des entreprises de boulangerie sur les appellations « pain au chocolat » et « chocolatine » va causer une vague d’indignation dans une partie bien précise de la France

B.C.

— 

Chocolatine ou pain au chocolat ?
Chocolatine ou pain au chocolat ? — Martin Lee/Rex/Sipa

Un coup dur, très dur, va s’abattre sur le sud-ouest de la France ce jeudi. La « team chocolatine » vient d’être balayée par un sondage réalisé par la Fédération des entreprises de la boulangerie​.

Réalisé par le très officiel institut Ifop, il révèle que, pour 84 % des Français, la viennoiserie consommée au petit-déjeuner et au goûter est un pain au chocolat. Une claque pour la chocolatine, qui ne recueille donc que 16 % des suffrages.

Cette enquête révèle aussi un clivage persistant entre le Sud-Ouest et le reste du monde. Pour 63 % des Aquitains et 47 % des Occitans, même si la viennoiserie a la même forme et la même couleur qu’un pain au chocolat, elle restera à jamais une chocolatine.

Ce nouveau sondage ne viendra certainement pas mettre fin à la guéguerre qui existe entre les deux clans, partisans des différentes interpellations.

Il y a un peu moins d’un an, dix députés avaient déposé un amendement visant à faire reconnaître certains produits locaux à travers leur appellation populaire, en particulier la chocolatine. En vain.

Les cuisiniers s'en sont même mêlés, le chef de l’Elysée, Guillaume Gomez, défendant ardemment la version parisienne du nom quand le Toulousain Michel Sarran et le Bordelais Philippe Etchebest prenaient parti pour la chocolatine.

Et la réaction du vainqueur ne s’est pas fait attendre.

Ils pourront certainement se mesurer les 27 et 28 mai, lors de la « coupe du monde de la chocolatine » organisée à Toulouse par la Ligue fraternelle des artisans.