Emeutes à Grenoble: De nouvelles tensions après la marche blanche pour Adam et Fatih

FAITS DIVERS Huit voitures ont été retournées et incendies, deux personnes ont été interpellées

C.G. avec AFP

— 

Des tensions sont à nouveau survenues dans le quartier du Mistral à Grenoble, mercredi soir après la marche silencieuse en hommage à Adam et Fatih.
Des tensions sont à nouveau survenues dans le quartier du Mistral à Grenoble, mercredi soir après la marche silencieuse en hommage à Adam et Fatih. — J.P Clatot / AFP
  • Des nouvelles tensions ont été constatées mercredi soir dans le quartier du Mistral à Grenoble, après la marche blanche et silencieuse.
  • Huit voitures ont été incendiées et des cocktails Molotov ont été lancés sur les forces de l’ordre, venues effectuer des fouilles dans les parties communes de plusieurs tours.
  • Mercredi, près de 2.000 personnages avaient participé à une marche silencieuse en hommage à Adam et Fatih, morts alors qu’ils étaient poursuivis par la police.

L’appel au calme lancé par les familles des victimes n’aura pas forcément apaisé les tensions dans le quartier du Mistral. De nouveaux incidents ont éclaté mercredi soir à Grenoble, quelques heures après la marche blanche silencieuse au cours de laquelle près de 2.000 personnes ont rendu hommage à Adam et Fatih.

Les troubles ont débuté vers 21h lorsque plusieurs voitures ont été retournées et brûlées. Huit au totalement auraient été incendiées. Des cocktails molotov ont également été lancés depuis les toits des immeubles sur les forces de l’ordre lorsque la police a effectué des fouilles dans les parties communes de plusieurs tours du quartier.

Un policier blessé, deux interpellations

Un policier a été blessé, il souffrirait d’une fracture à la main. Enfin, deux individus ont été interpellés, indique une source policière. Elles portaient des objets dangereux (couteaux, mortiers, jerricane d’essence…), précise la préfecture.

La mort des deux garçons, survenue samedi, avait déjà provoqué trois nuits d’émeutes consécutives dans le quartier. Les tensions étaient retombées mardi soir, la veille de la marche silencieuse. Mais dans les rues de la cité, beaucoup tiennent la police responsable du drame qui s’est noué.

« Un accident »

Agés de 17 et 18 ans, Adam et Fatih ont perdu la vie après avoir été percutés par un bus alors qu’ils tentaient de fuir une voiture de police. Les deux jeunes, qui circulaient à scooter, roulaient sans casque selon le parquet de l’Isère. Le véhicule, volé, était également dépourvu de plaques.

Une information judiciaire a été ouverte pour éclaircir les circonstances du drame, mais le parquet évoque pour l’heure « un accident ». Les deux jeunes étaient connus des services de police pour des faits de petite délinquance.