Montpellier: Six chiens de laboratoire recueillis à la SPA

COBAYES Douze chiens ayant servi de cobaye dans les laboratoires ont été recueillis par les SPA de Vallérargues, dans le Gard, et de Montpellier

Jerome Diesnis

— 

Au total, six beagles sont arrivés au refuge de Montpellier et autant à Vallérargues, dans le Gard.
Au total, six beagles sont arrivés au refuge de Montpellier et autant à Vallérargues, dans le Gard. — SPa de Montpellier

Douze beagles sont arrivés mardi dans les refuges de Villeneuve-lès-Maguelone, à côté de Montpellier, et de Vallérargues, dans le Gard. Chaque SPA en propose six à l’adoption.

Ces douze animaux ont servi dans des protocoles d’évaluation de la sécurité de médicaments. « Ils n’ont été insérés que dans des procédures légères ou modérées. Ils vivaient en groupe (femelles et mâles séparés). Ils ont tout à apprendre de la vie de famille (marche en laisse, propreté, etc.) », détaille l’association Graal (Groupement de Réflexion et d'Action pour l'AnimaL), qui s’occupe notamment de réhabiliter les animaux de laboratoire.

« Un acte bien réfléchi »

« Ce sont des animaux qui ont toujours vécu dans un milieu aseptisé. Dans un laboratoire, il n’y a pas le moindre bruit, donc ils sont souvent peureux. Ils ne connaissent pas les escaliers, ils ne connaissent pas la laisse… Il faut tout leur apprendre, comme des chiots », précise Annie Benezech, directrice de la SPA de Montpellier.

Les douze beagles seront présentés à l’adoption à la mi-mars dans les deux refuges. Ces chiens sont nés entre 2014 et 2015. « L’adoption d’un animal issu de laboratoire doit être un acte bien réfléchi, prévient l’association Graal. Ces animaux ont tout à apprendre et peuvent avoir de nombreuses peurs qui demandent de la patience et de la présence pour être bien gérées ».