Attaque terroriste à la prison d'Alençon: Belloubet annonce de nouvelles tenues pour protéger les surveillants

PENITENTIAIRE La ministre de la Justice a également évoqué de nouveaux recrutements dans les renseignements et le secteur pénitentiaire

L.Br.

— 

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, le 6 mars 2019 à Paris.
Nicole Belloubet, ministre de la Justice, le 6 mars 2019 à Paris. — AFP

A l’Assemblée nationale, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a fait le point sur les mesures mises en place pour renforcer la sécurité dans les prisons ce mercredi. Une prise de parole qui intervient au lendemain d’une attaque de surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe par un prisonnier radicalisé.

Interrogée par une députée sur les conditions de travail des personnels pénitentiaires, la ministre de la justice a listé les nouveautés mises en œuvre pour renforcer la sécurité des agents. « Nous avons, pour les surveillants pénitentiaires, développé des équipements de sécurité. Ce sont à la fois des tenues pare-coup et des gilets pare-lame », a expliqué la ministre, précisant que certains modèles sont déjà en circulation. « Nous les déploierons progressivement pour l’ensemble des surveillants pénitentiaires », a-t-elle précisé.

1.000 recrutements en cours

Sur la question des fouilles corporelles, la ministre a rappelé que l’Assemblée nationale a « adopté un article qui améliore la question des fouilles et qui nous permettra d’améliorer ce sujet qui est un sujet délicat », lors du vote sur la loi de programmation de la justice. Cependant, ces mesures concernent la fouille des détenus, pas des visiteurs.

Nicole Belloubet a conclu en rappelant que 1.000 recrutements étaient en cours dans le milieu pénitentiaire. Idem pour les services de renseignement, qui font l’objet de recrutements « encore plus importants ».