Journée des droits des femmes: Emmanuel Macron va remettre le premier «Prix Simone Veil»

FEMINISME Ce prix sera remis à l’Elysée à l’occasion de la 42e journée internationale des droits des femmes, a annoncé Marlène Schiappa

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron lors d'un débat consacré à la situation sociale des femmes, le 28 février 2019.
Emmanuel Macron lors d'un débat consacré à la situation sociale des femmes, le 28 février 2019. — NICOLAS TUCAT / AFP

Le président Emmanuel Macron remettra ce vendredi 8 mars un premier « Prix Simone Veil de la République française ». Une récompense destinée aux actions menées « partout dans le monde en faveur des droits des femmes », a annoncé Marlène Schiappa ce mardi.

Ce prix « sera remis pour la première fois cette année », à l’Elysée à l’occasion de la 42e journée internationale des droits des femmes, a précisé devant les députés la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes. Il sera doté de 100.000 euros, a précisé à l’AFP l’entourage de Marlène Schiappa.

Un homme ou une femme ?

La nouvelle récompense, dont le premier lauréat, homme ou femme, n’a pas été précisé, sera remise par le chef de l’Etat lors d’une cérémonie prévue à 10h30 en présence de la secrétaire d’Etat, du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de son homologue en charge des Solidarités, Agnès Buzyn.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la « diplomatie féministe » de la France, « contre les violences sexistes et sexuelles, l’excision, les mariages forcés, pour l’accès à l’éducation des filles et des garçons, pour l’émancipation économique des femmes », a encore souligné Marlène Schiappa devant l’Assemblée nationale.

Une « incarnation » du féminisme

Dans ce cadre, le gouvernement a réservé une enveloppe de 120 millions d’euros, portée par l’Agence française de développement, pour « soutenir les actions des ONG féministes et pour l’égalité femmes-hommes, partout dans le monde et particulièrement dans les pays du Sud », selon Marlène Schiappa.

Selon un sondage BVA/RTL publié dimanche, l’ancienne ministre Simone Veil (1927-2017), qui a défendu la loi de 1975 sur la légalisation de l’IVG en France, arrive en tête des personnalités qui « incarnent le plus le féminisme » aux yeux des Français, devant Michelle Obama et Simone de Beauvoir.