VIDEO. Grenoble: Un adolescent blessé à l’œil dans le quartier Mistral lors de violences urbaines

VIOLENCES Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour « violences volontaires avec arme »

Elisa Frisullo
— 
Une voiture de police en intervention (illustration).
Une voiture de police en intervention (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, un garçon de 16 ans a été blessé à l’œil dans le quartier Mistral à Grenoble, lors des scènes de violences qui ont éclaté après la mort de deux jeunes poursuivis par la police.
  • Les circonstances dans lesquelles l’adolescent a été blessé restent floues.

Pour l’heure, les circonstances dans lesquelles il a été touchés sont floues. Un adolescent de 16 ans a été blessé à l’œil dans le quartier Mistral à Grenoble (Isère), lors de scènes d’émeutes qui se sont déroulées dans la nuit de samedi à dimanche après la mort à scooter de deux jeunes poursuivis par la police.

Ce lundi après-midi, la mère du garçon hospitalisé après sa blessure, s’est rendue au commissariat pour porter plainte, a appris 20 Minutes du parquet de Grenoble. Elle a expliqué aux enquêteurs que des voisins lui avaient indiqué que son fils s’était fait tirer dessus. Puis le dimanche, « d’autres voisins » lui ont dit que la blessure avait été causée par une balle en caoutchouc.

La sûreté en charge de l’enquête

Le jeune homme, qui a perdu connaissance après avoir été blessé, n’a pas pu apporter de précisions aux enquêteurs. « A ce stade, nous ne disposons d’aucune autre information », a précisé ce lundi soir le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant, qui a ouvert une enquête pour « violences volontaires avec arme suivies d’une ITT supérieure à huit jours ». Les investigations ont été confiées à la sûreté départementale du commissariat de Grenoble.

Dans la nuit de samedi à dimanche, puis la nuit dernière, de violents affrontements avec les forces de l’ordre ont éclaté dans ce quartier de Grenoble, où vivaient les deux jeunes tués après avoir été percutés par un car lors d’une course-poursuite avec la police. Une information judiciaire a été ouverte pour éclaircir les circonstances dans lesquelles les deux victimes de 17 et 19 ans, qui circulaient sans casque sur un scooter de grosse cylindrée volé et dépourvu de plaques, ont trouvé la mort.