Marseille : Mille personnes manifestent contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie

MOBILISATION La manifestation s’est déroulée dans une ambiance bon enfant, ce dimanche, à Marseille

J.S.-M. avec AFP
— 
Un manifestant proteste contre la candidature de Bouteflika, le 2 mars 2019, à Marseille.
Un manifestant proteste contre la candidature de Bouteflika, le 2 mars 2019, à Marseille. — C. Paris / AP / SIPA

« Citoyens ! citoyens ! » Une foule de mille personnes, drapeau algérien sur les épaules pour beaucoup, ont scandé ce slogan ce dimanche à Marseille. Nés en France ou de l’autre côté de la Méditerranée, arrivés après la « décennie noire » ou ces dernières années, un millier d'Algériens se sont rassemblés contre une cinquième candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

« Le peuple vomit le pouvoir algérien ! Prenez votre argent et dégagez ! On veut juste notre dignité », a scandé l’un des orateurs qui se sont succédé au micro. « Je suis très fière » de la mobilisation, se réjouit Iptaa Handburg, 30 ans. « On veut qu’ils laissent la place aux jeunes. Si demain, ce pays n’est plus gouverné par des mafieux, je rentre ! », lance ce médecin urgentiste, née en Suisse.

« La France ne doit pas intervenir »

A 73 ans, Abderrahmane Mokrani se dit lui aussi « très fier car la peur a changé de camp ». « Laïc à 100 % », il espère une nouvelle constitution et une « deuxième République en Algérie », libre, sociale, ouverte à tout le monde et à toutes les religions.

« Le pouvoir est soutenu par Macron. La France ne doit pas intervenir, on veut régler le problème entre nous », ajoute cet ancien étudiant en journalisme, commercial à Oran avant qu’il ne traverse la Méditerranée il y a deux ans.