Hérault: YouTube a fermé la chaîne du groupe identitaire Les Brigandes

EXTREME-DROITE La formation a de son côté mis en veille ses sites Internet

N.B.

— 

Les Brigandes, extrait de l'une de leurs vidéos sur Youtube.
Les Brigandes, extrait de l'une de leurs vidéos sur Youtube. — Capture d'écran Youtube

Les Brigandes se mettent « en veille ». Ce groupuscule, proche du courant identitaire et de l’extrême droite, a suspendu ses sites Internet, peut-on lire sur un communiqué publié sur leur site officiel : « Etant donné la répression qui s’est abattue sur le groupe des Brigandes, nous avons décidé de mettre en veille nos sites Internet. La censure intégrale de nos clips qui est survenue récemment n’est que la face visible de cette répression. »

Cette décision intervient après la fermeture le 11 février dernier par YouTube de la chaîne des Brigandes sur la plate-forme de vidéos, indique France Bleu Hérault.

Un nouveau signalement

Selon la station, cette fermeture serait la conséquence d’un nouveau signalement pour incitation à la haine sur l’une des vidéos du groupe. La préfecture avait effectué un signalement, en 2017, auprès du procureur de la République de Montpellier.

La formation féminine, installée à la Salvetat-sur-Agout, dans l’Hérault, indique que cette « mise en veille peut durer un certain temps, en fonction de l’évolution de la situation. »