C’est l’heure du BIM: Témoignage choc de Cohen, satellites en orbite et «pas d'accord» au sommet Kim-Trump

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

P.B.

— 

L'ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a essuyé une larme à la fin de son témoignage devant le Congrès, le 27 février 2019.
L'ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a essuyé une larme à la fin de son témoignage devant le Congrès, le 27 février 2019. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

« J’ai menti pour protéger le président Trump pendant des années »

« J’ai menti pour protéger le président Trump pendant des années, et je vais payer le prix ultime. » Devant le Congrès et les caméras de télévision, ce mercredi, Michael Cohen s’est présenté en repenti qui n’a rien à perdre – ni à gagner – alors qu’il s’apprête à passer trois ans en prison pour fraude fiscale et violation de la loi sur le financement électoral. L’ex-avocat personnel de Donald Trump a affirmé que ce dernier savait que WikiLeaks s’apprêtait à publier les e-mails piratés du parti démocrate, et qu’il était personnellement impliqué dans des négociations pendant la campagne pour construire une Trump Tower à Moscou. Les républicains, eux, ont passé la majorité du temps à attaquer sa crédibilité, rappelant qu’il avait notamment été condamné pour avoir menti au Congrès.

Mise en orbite réussie des six premiers satellites de la constellation OneWeb

Elon Musk n’est pas le seul à miser sur une flottille de microsatellites pour connecter la planète. Une fusée Soyouz qui a décollé mercredi depuis son pas de tir de Sinnamary en Guyane a placé sur orbite « avec succès » les six premiers satellites de la constellation OneWeb, appelés OneWebF6, a indiqué Arianespace dans un communiqué. D’ici la fin 2020, 900 microsatellites de 147 kg chacun devraient permettre de connecter la planète entière en 5G.

« Pas d’accord » au sommet Kim-Trump de Hanoï, affirme la Maison Blanche

Alors que les convois de Kim et Trump quittent ce jeudi le lieu du sommet à Hanoï, la Maison Blanche vient de confirmer qu’aucun accord n’avait pour l’instant été trouvé entre les deux chefs d’Etat. Kim jong-un a évoqué la perspective d’une représentation permanente des Etats-Unis en Corée du Nord, Donald Trump tempérant pour sa part les espoirs de percée à court terme sur l’épineux dossier de la dénucléarisation du pays reclus. Plus tôt dans la journée, des questions se posaient déjà sur le déroulement des entretiens : la Maison Blanche ayant avancé la conférence de presse de Donald Trump à l’heure où était prévue une « cérémonie de signature d’un accord conjoint » après les discussions au Sofitel Legend Metropole, luxueux établissement situé en plein cœur de Hanoï.