Un sapeur pompier. Illustration.
Un sapeur pompier. Illustration. — GILE MICHEL/SIPA

SAINTE BARBE

Côte-d'Or: Les pompiers n’ont plus le droit de porter la barbe (mais c'est pour leur bien)

La pilosité faciale diminuerait le niveau de protection respiratoire du casque porté par les pompiers en intervention

Ils vont devoir jouer du rasoir. Depuis le 1er février, les pompiers du département de la Côte d'Or n’ont plus le droit de porter la barbe, rapporte le Bien Public ce dimanche. Cette interdiction est liée à une sérieuse problématique de sécurité.  Selon leur hiérarchie, le port de la barbe mettrait en cause l’étanchéité du casque destiné à les protéger en intervention. Avec à la clé, une augmentation des risques de défaillance respiratoire.

Un impératif de sécurité inscrit dans la loi

« Des études ont été menées et elles ont permis d’apporter des éléments précis », explique le colonel Jean Chauvin, directeur du SDIS 21. « Cela a conduit notre ministère de tutelle, le ministère de l’Intérieur, à être plus strict sur le port de la barbe. »

Comme le rappelle Ouest-France, pour des raisons de santé et de sécurité, les pompiers sont contraints à la plus grande vigilance vis-à-vis de leur pilosité faciale. L’article 8 de l'arrêté du 8 avril 2015 qui fixe les tenues, uniformes, équipements, insignes et attributs des sapeurs-pompiers impose le rasage pour la prise de service, rappelant que les barbes et moustaches doivent être « bien taillées » et « permettre une efficacité optimale du port des masques de protection ».