«Gilets Jaunes» à Toulon: Carrefour menace de faire payer les pertes subies à une manifestante

«GILETS JAUNES» Face aux pertes subies le week-end dernier, un magasin Carrefour près de Toulon a menacé de faire payer l’addition à une « gilet jaune »

A.M.

— 

Illustration de chariots devant un supermarché Carrefour Market. Ici près de Rennes.
Illustration de chariots devant un supermarché Carrefour Market. Ici près de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Carrefour veut faire payer l’addition du blocage à une manifestante « gilet jaune ». Samedi dernier, le 16 février, environ 120 « gilets jaunes » ont bloqué le rond-point d’accès à Carrefour Ollioules, près de Toulon, dans le Var. Mais, comme le rapporte Var-Matin, quelques jours plus tard, une « gilet jaune » a été convoquée au commissariat. C’est là qu’elle a appris que l’enseigne menaçait de la poursuivre pour les pertes subies par Carrefour le jour de cette mobilisation.

« 331 000 euros, la perte de son chiffre d’affaires »

« Votre attitude est à l’origine d’un préjudice très important pour ma cliente [Carrefour], qui a évalué à 331.000 euros la perte de son chiffre d’affaires pour la journée du samedi 16 février. Si vous veniez à participer d’une quelconque manière à cette manifestation illicite, ma cliente vous tiendra pour responsable et j’ai reçu pour instruction de saisir la juridiction compétente aux fins d’obtenir le remboursement du préjudice subi », écrit l’avocate de l’hypermarché.

Cette « gilet jaune » ne comprend pas pourquoi elle est la seule à avoir été convoquée. Ses camarades se sont rassemblés samedi, sur ce même rond-point, pour afficher leur solidarité. Ils réfléchissent à des suites médiatiques et des actions contre cette « inadmissible répression ». Mais les accès de Carrefour n’ont pas été bloqués.