VIDEO. Montpellier : Des «gilets jaunes» empêchent les casseurs de détruire un McDo

«GILETS JAUNES» Le centre-ville de Montpellier a une fois encore été le théâtre d’importantes violences urbaines entre des militants d’extrême gauche et les forces de l’ordre

Jerome Diesnis

— 

Les forces de l'ordre ont utilisé un canon à eau pour disperser les manifestants alors que la tension commençait à monter devant la préfecture.
Les forces de l'ordre ont utilisé un canon à eau pour disperser les manifestants alors que la tension commençait à monter devant la préfecture. — Eric Beracassat/SIPA

La manifestation des « gilets jaunes », samedi à Montpellier, a dégénéré. De violents affrontements ont opposé des membres de l’extrême gauche anticapitaliste aux policiers et gendarmes mobiles. Après un défilé en fanfare et dans la bonne humeur d’environ 2.500 personnes jusqu’à la préfecture, la tension commençait à monter en milieu d’après-midi. Les forces de l’ordre ont alors dispersé les manifestants à l’aide d’un canon à eau et de bombes lacrymogènes.

Lors des incidents qui ont suivi, des « gilets jaunes » sont notamment intervenus pour empêcher le saccage du restaurant de l’enseigne McDonald’s situé sur la place de la Comédie. Armés de marteau, des militants anticapitalistes ont brisé la vitre du restaurant et s’apprêtaient à y faire intrusion quand des « gilets jaunes » et des street medics se sont placés entre le commerce et les manifestants.

L’arrêt de tramway du Corum détruit

Les heurts se sont poursuivis jusqu’au début de soirée. L’arrêt de tramway du Corum a notamment été détruit, des vitrines de commerces et de banques brisées, des poubelles incendiées un peu partout dans le centre. Le trafic du tramway a été longuement interrompu.

Quatre policiers ont été blessés selon le syndicat de police Alliance et sept personnes interpellées. Le nombre de blessés côté manifestants n’a pas été communiqué.