BIM: Maintien de 200 soldats américains en Syrie, secrétaire d'Etat à l'Ecologie flashée et crise au Venezuela

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

VRB

— 

Des soldats américains patrouillent à Minbej, en Syrie, le 16 janvier 2019, après un attentat revendiqué par Daesh.
Des soldats américains patrouillent à Minbej, en Syrie, le 16 janvier 2019, après un attentat revendiqué par Daesh. — AFP / ANHA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Environ 200 soldats américains vont rester en Syrie

La Maison Blanche a annoncé jeudi que quelque 200 soldats américains resteraient en Syrie​ après le retrait des troupes, ordonné fin décembre par Donald Trump. « Un petit groupe de maintien de la paix d’environ 200 soldats restera en Syrie pour un certain temps », a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de l’exécutif américain, sans autres précisions.

La voiture de la secrétaire d’Etat à l’Ecologie prise en excès de vitesse

La voiture de la secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, a été enregistrée jeudi à 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée lors d’un pic de pollution, a-t-on appris auprès de son cabinet, confirmant une information de Ouest-France. De retour vers Paris après un déplacement dans le cadre de l’opération arrêt du gaz B à Cambrai (Nord), la voiture de la secrétaire d’Etat – conduite par son chauffeur – a été flashée à 150 km/h sur l’autoroute A1 alors que la vitesse était limitée à 110 km/h en raison d’un pic de pollution.

Crise au Venezuela : Une intervention militaire américaine « n’aurait aucun sens »

Le vice-président brésilien Hamilton Mourao a affirmé jeudi qu’une intervention militaire américaine au Venezuela « n’aurait aucun sens » et que les menaces de Washington étaient « de l’ordre de la rhétorique ». Une telle intervention « serait prématurée et n’aurait aucun sens. Le problème vénézuélien doit être résolu par les Vénézuéliens », a-t-il déclaré lors d’un entretien exclusif à Brasilia.