Attention à cette photo d'affrontement entre policiers et pompiers sortie de son contexte

FAKE OFF La photo d'un affrontement entre policiers et pompiers est très partagée sur Facebook alors qu'elle date de 2010

Alexis Orsini

— 

La photo de juillet 2018 devenue virale en 2018 (et 2019).
La photo de juillet 2018 devenue virale en 2018 (et 2019). — capture d'écran/Facebook
  • Sur Facebook, une photo virale montre un policier tenir en pompier en joue.
  • « Voilà l'image de la France aujourd'hui dans le monde entier !! Nos sauveurs de vie! C'est un scandale » dénonce le post en question.
  • Contrairement à ce qu'il laisse penser, la scène remonte à juillet 2010, à Nice, lors d'une manifestation de pompiers.

« Voilà l’image de la France aujourd’hui dans le monde entier !! Nos sauveurs de vie ! C’est un scandale ». Sur Facebook, ce cri d’indignation, associé à la photo d’un pompier qui lève les mains face à un policier qui le tient en joue, a cumulé plus de 14.000 partages depuis sa mise en ligne le 10 février.

La scène est authentique, mais, contrairement à ce que laisse penser sa légende, elle est loin d’être récente ou liée à la contestation sociale des « gilets jaunes » entamée en novembre 2018 puisqu’elle a été prise il y a neuf ans.

FAKE OFF

Cet affrontement entre pompiers et forces de l’ordre a en effet eu lieu le 16 juillet 2010 à Nice, lorsqu’une centaine de soldats du feu s’est rassemblée pour manifester contre la réforme des retraites. Les tensions montent en fin de matinée vers le palais préfectoral, au point d’amener à cinq interpellations parmi les pompiers, comme le racontait à l’époque Nice-Matin : « Les grilles sont forcées, des CRS s’interposent. L’un d’entre eux, bousculé, se blesse en tombant. Dans un élan spontané, les pompiers refluent vers le jardin Albert 1er. Des policiers, en cordon, font obstacle aux grévistes. »

« Tandis que la plupart repartent en courant vers l’hôtel de ville, quelques-uns essaient de se faufiler sur le côté. Un lacrymogène est lâché, des coups sont échangés. Il est 11h30, un pompier est à terre. Le visage ensanglanté, un bref instant inconscient, il est transporté par ses collègues aux urgences du CHU. Un autre, plus légèrement blessé, est immédiatement menotté » poursuivait le quotidien local dans cet article illustré par le cliché en question, pris par l’un de ses photographes, François Vignola.

Face au succès viral de cette réutilisation hors contexte de la photo, Nice-Matin s’était déjà fendu d’un article en décembre 2018 pour rappeler son origine et bien souligner qu’elle n’avait rien à voir avec les manifestations récurrentes des dernières semaines.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.