Ecole: Les mentions «père» et «mère» bannies gênent «profondément» Estrosi alors que Nice avait déjà fait ce choix

DOCUMENTS Différents fomulaires scolaires municipaux de demande d’inscription, à la restauration scolaire notamment, portent les inscriptions « représentant légal 1 », « représentant légal 2 » ou encore « responsable légal » 1 et 2.

F.B.

— 

Une formulaire d'inscription scolaire sur le site Internet de la ville de Nice
Une formulaire d'inscription scolaire sur le site Internet de la ville de Nice — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Il s’en était ému sur Facebook deux jours après le vote d’un amendement qui consacre l’homoparentalité dans les formulaires scolaires. Ceux-ci devant, à l’avenir, porter les mentions « parent 1 et parent 2 ». « J’ai l’impression qu’on raye les mots "père" et "mère" seulement pour répondre à des normes administratives. En tant que père, cela me gêne profondément car […] je veux être reconnu comme tel », avait réagi Christian Estrosi.

Mais le maire LR de Nice, qui refuse d’être taxé de « fermeture d’esprit » étant lui-même « pour le mariage pour tous […] et même pour la PMA », a sans doute oublié que sa commune a choisi d’écarter cette nomenclature depuis plusieurs années déjà…

« Représentant légal » ou « responsable légal » 1 et 2

L’initiative de la municipalité niçoise a été repérée par Nice-Matin ce mercredi. Sur le site officiel de la ville, différents formulaires de demande d’inscription, à la restauration scolaire notamment, portent les inscriptions « représentant légal 1 », « représentant légal 2 » ou encore « responsable légal » 1 et 2. Certains d'entre eux proposant de préciser la « qualité » de ce représentant/responsable, avec au choix « mère, père, beau-père, belle-mère, tuteur, tutrice, autre situation ».

Quelques-uns de ces documents, consultables en début de matinée, étaient indisponibles en milieu de journée, renvoyant vers une « erreur 404 ». La ville précise que ses services n’ont apporté « aucun changement » au site Internet ces dernières heures.