Eure: La maternité de Bernay fermera le 11 mars

SANTE Les opposants maintiennent toutefois leurs actions en justice contre cette fermeture...  

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un nouveau-né à la maternité.
Illustration d'un nouveau-né à la maternité. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

La maternité de Bernay (Eure) fermera le 11 mars, a indiqué mardi à l’AFP l’Agence régionale de santé (ARS) de Normandie mais les opposants maintiennent leurs actions en justice contre cette fermeture, selon leur avocat.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait confirmé lundi à Bernay la « transformation de la maternité en centre périnatal » et donc « la fin des accouchements ». Interrogée sur la date de cette fermeture, elle avait renvoyé vers l’ARS. « La fin des accouchements est prévue le 11 mars », a indiqué mardi par sms à l’AFP le cabinet de la direction de l’ARS, interrogé lundi sur cette date.

Le bras de fer judiciaire continue

« Ça ne change rien, les procédures en justice vont suivre leur cours normal. Je pense que l’audience de référé visant à faire suspendre la fermeture se tiendra avant la date du 11 mars » à Rouen, a indiqué mardi à un correspondant de l’AFP Pierre Jalet, l’avocat des opposants à la fermeture de la maternité. Outre cette procédure administrative, les opposants ont assigné Mme Buzyn devant la justice civile pour dénigrement.

« Nous prenons cette décision parce qu’aujourd’hui la liste de gardes est insuffisamment robuste. Elle ne repose que sur un seul professionnel et des intérimaires », avait déclaré lundi Mme Buzyn, dont la venue à Bernay avait été annoncée par le président Emmanuel Macron lors du lancement du grand débat à Grand Bourgtheroulde (Eure).

La ministre avait aussi promis de « réinvestir dans les services (de l’hôpital de Bernay) qui rendent vraiment service à la population ». L’ARS a précisé mardi dans un communiqué que des « investissements seront » notamment « réalisés sur l’ehpad de 240 personnes âgées, dont 3,8 millions d’euros de l’ARS, 3,8 millions du conseil départemental et deux millions du conseil régional ».

120 manifestants lundi

L’agence a en outre prévu 400.000 euros pour qu’une « activité de chirurgie programmée (chirurgie ambulatoire et de semaine) » soit « préservée, grâce à l’intervention régulière de praticiens du centre hospitalier d’Evreux (à 50 minutes de Bernay ndlr) et des chirurgiens libéraux ».

Selon les gendarmes, quelque 120 personnes avaient manifesté lundi devant l’hôpital contre la fermeture de la maternité. « Buzyn baratin », « Buzyn assassin », scandaient-ils, avait constaté une journaliste de l’AFP. « Maternité fermée, hôpital condamnée », pouvait-on lire sur une des nombreuses banderoles.

Une vingtaine d’élus locaux opposés à la fermeture, dont le sénateur centriste Hervé Maurey et le président de la région, le centriste Hervé Morin, avaient fait le déplacement lundi. La maternité de Bernay a effectué 312 accouchements en 2018 contre 403 en 2017, selon l’ARS.L'hôpital de Bernay (10.400 habitants) compte 590 emplois équivalents temps plein selon la direction de l’hôpital.