Andorre: La virée va devenir moins rentable pour les fumeurs

TRAFIC Le Parlement andorran vient de voter un tarif minimum du tabac pour lutter contre le trafic. Se fournir là-bas devrait coûter plus cher aux fumeurs

20 Minutes avec AFP

— 

Un magasin andorran spécialisé dans les cigarettes.
Un magasin andorran spécialisé dans les cigarettes. — F. Lancelot - Sipa

Pour les fumeurs invétérés, le voyage en Andorre va sous peu s’avérer moins rentable. Le Parlement andorran a adopté dans la nuit de vendredi à samedi un tarif minimum du tabac. Quand la loi sera promulguée, le prix des paquets de cigarettes ne pourra pas être inférieur de 35 % au prix le plus bas pratiqué en Espagne ou en France.

A titre d’exemple, une cartouche de dix paquets de Marlboro coûte actuellement dans les 35 euros dans la principauté et 80 euros en France. Théoriquement, son prix andorran ne pourra pas être inférieur à 52 euros. A moins que le calcul soit calqué sur le prix espagnol, plus bas que celui dans l’Hexagone. Le système n’est pas encore explicite.

Pour contenir la contrebande

A travers cette nouvelle loi, Andorre veut montrer sa bonne volonté dans la lutte contre le trafic. Elle doit permettre de préserver « la compétitivité sans relancer les prix agressifs qui ont conduit à l’augmentation de la contrebande, principalement au Pas de la Case », assure Jordi Cinca, à la fois porte-parole du gouvernement et ministre des Finances.

En mars 2018, la France et l’Andorre avaient signé un accord de coopération qui a débouché sur les premiers contrôles douaniers​ mixtes.

Le commerce des cigarettes rapporte 110 millions d’euros par an à ce petit Etat pyrénéen qui compte 75.000 habitants.