Fake news: Les partisans des théories du complot se renseignent plus sur les réseaux sociaux

THEORIE DU COMPLOT Ils sont majoritairement jeunes et partisans du Rassemblement national ou de la France insoumise

J.D.

— 

Les réseaux sociaux, image d'illustration.
Les réseaux sociaux, image d'illustration. — Xander_dez / Pixabay

On ne le dira jamais assez, méfiez-vous de ce que vous lisez sur Internet. C’est ce que montre (encore) une enquête de la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch réalisée par l’Ifop : les personnes qui s’informent en priorité via les réseaux sociaux croient plus aux fakes news, rapporte France Info.

Internet est le premier canal d’information chez les moins de 35 ans (46 %), devant la télévision (37 %). Et vu qu’Internet, c’est quand même assez vaste, on peut affiner le truc : En moyenne, les sites des grands médias font presque jeu égal avec les réseaux sociaux (36 % des sondés affirment les utiliser en premier).

Les théories du complot et les réseaux, histoire d’amour

Mais là aussi, tout est une question d’âge : plus on est jeune, plus on privilégie Facebook, Twitter, Snapchat ou Instagram. La moitié quasiment des moins de 35 ans (47 %) s’informe en priorité sur ces plateformes. La proportion tombe à un quart (26 %) chez les plus âgés, qui préfèrent (à 40 %) les sites internet comme 20 Minutes, par exemple (instant auto-promo).

Près de la moitié (46 %) des personnes qui croient à plusieurs théories du complot affirme s’informer en premier via les réseaux sociaux, c’est deux fois plus que celles qui n’y croient pas du tout (24 %).
 

Enfin, parmi les sondés, ceux qui revendiquent leur proximité avec Debout la
France (39 %), le Rassemblement national (40 %) et La France insoumise (44 %) sont les seuls à placer largement en tête les réseaux sociaux comme leur source d’information prioritaire lorsqu’ils se rendent sur internet pour suivre l’actualité.