Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, reçoit un courrier antisémite et injurieux

SOCIETE La présidente de la région Occitanie a reçu une lettre insultante et antisémite. L’auteur la menace aussi directement si elle ne démissionne pas

B.C.

— 

Carole Delga, la présidente socialiste de la Région Occitanie
Carole Delga, la présidente socialiste de la Région Occitanie — A. Robert - Sipa

Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, écrivait jeudi aux délégations de la région du Conseil représentatif des institutions juives de France « pour leur faire part de la détermination sans faille de la Région à combattre l’antisémitisme ».

Le matin même, elle avait reçu elle-même une lettre qui ne doit pas lui avoir fait regretter ses écrits où elle dénonçait l’augmentation de 74 % des actes antisémites en 2018.

« Chère salope et cher sale juif, voilà plusieurs mois que vous nous pourrissez la vie tout les deux la pute et le juif » sont les mots (faute d’orthographe comprise) noircis sur un papier à lettres envoyé à sa destinataire depuis Béziers.

L’auteur de cette missive n’a pas oublié d’y réaliser des croix gammées, se trompant au passage dans le sens des crochets.

Menaces et plainte

« Nous allons le signaler au Procureur de la république de Béziers, car au-delà des insultes, il y a cette phrase de menace : "Nous vous donnons trois mois pour démissionner sinon « boum boum », à bon entendeur salut" Une plainte va également être déposée pour « insultes et menaces ». Je reçois parfois des lettres d’insultes, et c’est la deuxième fois avec des menaces de morts, mais la première fois avec des symboles fascistes… Je n’entends pas baisser les yeux et la garde face à l’extrême droite », a-t-elle réagi vendredi

Ces dernières semaines, des nombreux tags antisémites ont fleuri sur les murs de la Ville rose, notamment des croix gammées sur la façade du Capitole ou des « Macron Youpin » inscrits au gré des manifestations des dernières semaines.