«Gilets jaunes» à Toulouse: Un million d'euros débloqués pour les commerçants

SOCIETE Annoncée le 12 janvier, le conseil municipal de Toulouse a voté cette enveloppe de soutien aux commerçants du centre-ville durement touchés par les « gilets jaunes »

J.R.

— 

Une vitrine cassée lors de l'acte X des "gilets jaunes" à Toulouse.
Une vitrine cassée lors de l'acte X des "gilets jaunes" à Toulouse. — F. Scheiber

Un plan d’actions exceptionnel pour un conseil municipal extraordinaire. La ville de Toulouse a voté vendredi des mesures d’aides pour les commerçants durement touchés depuis plusieurs mois par le mouvement des « gilets jaunes ». Cette crise a déjà coûté 5,650 millions d’euros pour les dégâts sur le mobilier urbain et les délégataires.

Les élus ont ainsi validé ce plan d’environ un million d’euros pour les commerçants, qui affichent des pertes d’exploitation, en particulier au mois de décembre où 30 % de leur chiffre d’affaires annuel est réalisé.

Grande braderie en avril

Exonération durant trois mois de droits d’occupation du domaine public pour les terrasses, les commerçants des marchés de plein vent, brocantes, des marchés couverts, du marché de Noël, les manèges et les taxis : ces mesures doivent donner de l’air à ces professionnels dont certains sont à la limite du dépôt de bilan.

Une grande braderie sera aussi organisée les 11,12 et 13 avril (les dates peuvent changer) dans le centre-ville et dans le quartier Saint-Cyprien, durement touché par la manifestation du 8 décembre. Pour inciter les Toulousains à y participer, les 16 parkings devraient être gratuits durant trois heures. Enfin, les commerçants seront autorisés à organiser une soirée en nocturne pour les soldes d’été.

Un panel de mesures pour soulager les commerçants qui se préparent à vivre samedi une nouvelle journée de mobilisation des « gilets jaunes » avec l’acte XIII.