«Gilets jaunes» Acte 13. Des cortèges à Lyon, Nice, Marseille, La Roche-sur-Yon... Un blessé grave et 10 interpellations à Paris...

LIVE Revivez avec nous les événements de ce 13ème samedi de mobilisation des «gilets jaunes»

C.P.

— 

Manifestation de «gilets jaunes» à Paris le 2 février 2019.
Manifestation de «gilets jaunes» à Paris le 2 février 2019. — Frederic Scheiber/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Pour leur acte 13, les « gilets jaunes » ont de nouveau prévu plusieurs rassemblements dans le pays.
  • Selon un sondage YouGov diffusé jeudi, près de deux Français sur trois (64 %) continuent de « soutenir » le mouvement des « gilets jaunes », soit deux points de plus en un mois, et 77 % (+3) jugent leur mobilisation justifiée.

A LIRE AUSSI

 

18h10 : C’est la fin de ce live

Les manifestants se dispersent un peu partout, en France. Quelques heurts accompagnent ces fins de manifestation, notamment à Paris, près de la Tour Eiffel.

Le bilan chiffré de la mobilisation ainsi que le nombre d’interpellations et de blessés devraient arriver dans la soirée.

Merci d’avoir suivi cet acte 13 de la mobilisation des « gilets jaunes » sur 20 Minutes.

17h34 : Une mobilisation importante à Bordeaux, Toulouse et Paris

Les différents comptages de manifestants opérés par l’AFP dans les principales villes de France indiquent que l’estimation transmise par le ministère de l’Intérieur (12.100 manifestants à 14h) est probablement très en dessous de la réalité de la mobilisation

17h29 : Plus de 4.000 manifestants à Bordeaux

Entre 4.000 et 5.000 manifestants selon l’AFP sur place, défilaient samedi à Bordeaux, une mobilisation soutenue dans ce bastion des « gilets jaunes » marquée dans l’après-midi par quelques petits accrochages.

Le défilé de l’acte 13 rassemblait légèrement plus de monde que la semaine passée (4.000 selon l’AFP). La mobilisation avait néanmoins atteint jusqu’à 6.000 manifestants à la mi-janvier, selon la préfecture qui ne donne dorénavant plus de chiffres.

Les manifestations de « gilets jaunes » à Bordeaux se terminent toujours par des heurts plus ou moins sérieux en fin d’après-midi avec les forces de l’ordre.

17h18 : Des violences éclatent à Paris et Toulouse

Selon France Info, des violences ont éclaté à Toulouse, place du Capitole, entre manifestants et force de l'ordre, et à Paris, aux abords du Champ-de-Mars, et du Trocadéro.

16h08 : Les manifestants qui voulaient rejoindre l’Italie depuis Nice ont été bloqués par la police

A Nice, plusieurs dizaines de « gilets jaunes » ont pris la route de Vintimille, accompagnés de Maxime Nicolle, alias Fly Rider, pour tenter de bloquer l’autoroute côté italien. Bloqués par les gendarmes au péage de la Turbie, ils ont dû emprunter la route de la côte et sont arrivés à Menton vers 15h.

Les manifestants souhaitaient rejoindre l’Italie en écho aux tensions diplomatiques entre les deux pays.

 

16h05 : A Bordeaux, le cortège occupe le centre-ville

La ville a connu de nombreux débordements ces dernières semaines en marge des rassemblements de « gilets jaunes ». Le cortège emprunte la principale rue commerçante de la ville.

15h57: 12.100 manifestants en France à 14h00

Le ministère de l'Intérieur estime que 12.100 personnes manifestaient dans toute la France à 14h, dont 4.000 à Paris.

 

15h28: «On n'est pas fatigués», des milliers de «gilets jaunes» à Toulouse

Des milliers de «gilets jaunes» manifestent ce samedi dans le centre de Toulouse, un des bastions du mouvement, en scandant «on n'est pas fatigués» ou encore «gilets jaunes en colère, libérez nos prisonniers». Le dispositif de sécurité a été renforcé avec des unités de forces mobiles ainsi que deux véhicules blindés à roues de la gendarmerie et un engin lanceur d'eau, selon la préfecture.

15h21: Les «gilets jaunes» de Nantes sont également mobilisés

La manifestation est partie vers 14h30, et circule dans les rues de la ville.

Après un passage dans le calme devant la Préfecture, quelques tensions se sont fait sentir.

Le cortège a par la suite continué à déambuler dnas le calme.

 

14h50: Le cortège démarre à Montpellier

 

14h43: Le cortège parisien proche du Sénat

 

14h39: Plus d'un millier de manifestants à La Roche-sur-Yon?

Selon une consoeur de Ouest France sur place, les manifestants sont «nombreux»,  «plus que d’habitude» dans cette ville. «Le millier semble en tout cas être dépassé», selon elle.

 

14h35: A Nice, des motards étaient en tête de cortège

 

14h29: Les «gilets jaunes» sont également mobilisés à Marseille

 

14h19: A Lyon, démarrage du cortège de la Place Bellecour

 

14h13: 10 interpellations à Paris

La préfecture de police a indiqué à l’AFP que, peu avant 14h, dix personnes avaient été interpellées à Paris.

 

13h42: Mediapart propose une cartographie et un bilan des blessés lors des manifestations des «gilets jaunes»

Ce recensement a été fait à partir des signalements du journaliste David Dufresne, avant les manifestations de ce samedi.

 

13h15 : Un manifestant a eu une main arrachée devant l’Assemblée

Des jets de projectiles et de gaz lacrymogènes avaient lieu devant l’Assemblée nationale lorsqu’un homme a été grièvement blessé à la main.

Cet homme a été évacué par les pompiers de l’Assemblée, un bandage au bout de l’avant-bras. Des street-medics et reporters ont évoqué une main arrachée. La cause de la blessure n’était pas connue dans l’immédiat, mais les mêmes sources font état d’une grenade GLI F4.

Selon un témoin direct qui a filmé la fin de la scène, Cyprien Royer, il s’agit d’une « grenade de désencerclement » lancée par les forces de l’ordre, alors que des manifestants tentaient d’enfoncer les palissades protégeant l’entrée de l’Assemblée nationale. La victime est « un photographe "gilet jaune" ». « Quand les flics ont voulu disperser les gens, il a reçu une grenade de désencerclement au niveau de son mollet, il a voulu mettre un coup de main dedans pour ne pas qu’elle explose vers sa jambe et elle a pété quand il l’a touchée », a-t-il affirmé.

13h05 : Des « gilets jaunes » massés devant l’Assemblée

À Paris, quelques milliers de manifestants sont rassemblés à la mi-journée sur les Champs-Elysées, d’où un cortège est parti à 12h vers le Champ-de-Mars, et des « gilets jaunes » se sont rassemblés devant l’Assemblée nationale.

 

12h30: «Il est temps d'arrêter la violence», dit Castaner

«Peut-être qu'il est temps d'arrêter la violence, peut-être qu'il est temps d'arrêter la mise en cause systématique des représentants de la démocratie, la mise en cause systématique de nos forces de l'ordre», a commenté le ministre de l'Intérieur, après la tentative d'incendie du domicile de Richard Ferrand en Bretagne.

«Nous sommes vigilants, nos forces sont présentes» pour ce 13e samedi de mobilisation des «gilets jaunes», a ajouté Christophe Castaner. «Mais j'aimerais que nos forces soient concentrées sur le quotidien des Français, a-t-il poursuivi, et non pas sur la gestion de quelques personnes qui cherchent au fond à nuire à nos forces, à nuire à nos institutions, à attaquer comme ils l'ont fait le domicile privé, voire à menacer les parlementaires, y compris en cherchant à identifier celles et ceux qui ont voté certains textes de loi (...) pour mener des opérations contre eux, c'est une menace à la démocratie même».

12h03: Le cortège s'est élancé à Paris

 

12h: Jérôme Rodriguès est présent sur les Champs-Elysées ce samedi

Pour rappel, notre portrait de Jérôme Rodriguès:

11h45: Sur l'A64, les barrières du péage de Pau-centre sont ouvertes

 

10h43: A Rouen, le cortège s'est élancé

Comme chaque samedi, deux rassemblements sont prévus: l’un à 10h au départ de l’Hôtel de ville, l’autre à 14h.

Près de Rouen, les «gilets jaunes» qui bloquaient un rond-point adjacent au centre commercial près de la Tourville ont été évacués.

 

9h30: Quelques « gilets jaunes » commencent à se rassembler près de la Place de l'Etoile, à Paris

 

9h20: Les rassemblements prévus ce samedi

Les « gilets jaunes » ont prévu plusieurs rassemblements dans le pays. À Paris, une manifestation a été déclarée en préfecture : rendez-vous est donné à 10h30 place de l’Étoile, et le cortège doit notamment passer par les Champs-Élysées, puis devant le Quai d’Orsay, l’Assemblée nationale, le Sénat, le Medef et se terminer sur le Champ-de-Mars à 17 heures.

À Bordeaux, un appel à se rassembler a été lancé pour 13 heures, avec un parcours indéterminé, mené par un cortège de motards.

À Marseille, le rendez-vous est fixé en début d’après-midi sur le Vieux-Port.

A Montpellier, un rassemblement est prévu samedi pour « dénoncer la loi liberticide "anticasseurs" en étant tous masqués. Foulards, cagoules, écharpes, masques… et autres », est-il écrit sur le groupe « Gilets jaunes Montpellier ».

À Nice, entre autres initiatives, un collectif baptisé « Résistance 06 » appelle tous les « gilets jaunes » de Paca à un rassemblement samedi à 11 heures à la frontière italienne, en présence de Maxime Nicolle, alias Fly Rider.

Dans l’Ouest, des manifestations sont prévues en début d’après-midi à Lorient (à la Cité de la voile), à Rennes à l’appel d’un groupe dissident appelé les « frelons jaunes », à Brest (place de la Liberté), à la Roche-sur-Yon (à la gare), à Nantes, à Rouen et à Caen à 14 heures.

A Toulouse, une manifestation est prévue dans le centre vers 14 heures.

9h15: Le domicile de Richard Ferrand visé par une tentative d'incendie

Vendredi soir, le président LREM de l'Assemblée nationale a dit porter plainte après une tentative d'incendie «volontaire» à son domicile privé dans le Finistère, dont «l'origine criminelle ne semble pas faire de doute».

Les membres du gouvernement et le chef de l'Etat ont fait part de leur solidarité et condamné cet acte, alros que plusieurs domiciles et permanences d'élus de la majorité présidentielle ont été dégradés depuis le début du mouvement des «gilets jaunes» en novembre et certains d'entre eux ont fait l'objet de menaces.

9h13: Bonjour et bienvenue à tous sur ce live pour suivre en direct avec nous l’acte 13 des « gilets jaunes »

xxxx