Un adulte sur sept vivant en centre d'hébergement a un emploi

PRECARITE 5% des salariés hébergés dans des centres d'accueil sont même en CDI

20 Minutes avec AFP

— 

Un centre d'hébergement d'urgence et de stabilisation à Paris en 2012.
Un centre d'hébergement d'urgence et de stabilisation à Paris en 2012. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La précarité malgré l’emploi. Un adulte sur sept (14 %) vivant dans l’un des 3.000 centres d’accueil pour personnes en difficulté sociale exerce une activité professionnelle, selon une étude publiée ce mercredi par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), le service statistique des ministères sociaux.

Sur un total de 132.000 adultes vivant en centre d’accueil fin 2016, cette proportion représente près de 18.500 personnes, 5 % des hébergés étant en CDI et 4 % en CDD. Par ailleurs, 41 % des adultes sont en incapacité de travailler et 26 % sont au chômage. Ces parts étaient similaires fin 2012, précise la DREES.

Des hébergements en « quasi-saturation »

L’étude relève en outre que 30 % des personnes hébergées ont moins de 18 ans, soit une proportion plus élevée que dans l’ensemble de la population française (22 %). La Drees pointe, enfin, des « besoins de mise à l’abri toujours plus élevés » et une « quasi-saturation » globale des capacités d’hébergement.

Au total, le taux d’occupation des centres d’hébergement était de 94 %, pour un total de 140.400 places fin 2016. Le nombre de places disponibles a augmenté de 39 % entre 2012 (101.000 places) et 2016, et plus que doublé depuis 2004 (69.500 places).