Isère: Le département paralysé par la neige, la Préfecture charge Météo France

METEO L’opérateur météo a « imparfaitement anticipé » la situation, estime la Préfecture de l’Isère. Des centaines d’automobilistes sont restés coincés sur l’autoroute A48 samedi soir

C.G. avec AFP

— 

Cinquante centimètres de neige sont tombés dans l'Isère samedi soir. (illustration)
Cinquante centimètres de neige sont tombés dans l'Isère samedi soir. (illustration) — M. Allili/SIPA
  • D’importantes chutes de neige se sont abattues samedi soir sur le département de l’Isère.
  • L’autoroute A48 a été partiellement coupée à la circulation. Des centaines de naufragés de la route ont dû être évacuées vers des villages voisins.
  • La Préfecture de l’Isère accuse Météo France d’avoir « imparfaitement anticipé » la situation.

La situation aurait été « imparfaitement anticipée » par Météo France. Les fortes de chutes de neige, qui se sont abattues sur le département de l’Isère, samedi à soir à partir de 21 heures, ont entraîné d’importantes perturbations. Et surpris tout le monde, à commencer par la Préfecture de l’Isère, qui a taclé l’opérateur météo.

La circulation, revenue à la normale en fin de matinée dimanche, avait été interrompue sur l’autoroute A48, fermée entre les échangeurs de Coiranne et de Voreppe. 50 cm de neige sont tombés samedi au col de Rossatière. Une centaine de véhicules ont été bloqués et progressivement dégagés entre minuit et 2 heures.

Quatre salles municipales ouvertes pour les naufragés de la route

Samedi soir, quatre salles des fêtes ont été mises à disposition par les municipalités de Rives, la Bathie, Virieu et La Frette afin d’accueillir les voyageurs égarés sur le réseau secondaire.

L’autoroute a néanmoins été rouverte à la circulation vers 9 heures ce dimanche matin, « uniquement pour les véhicules légers munis d’équipements spéciaux (pneus neige) », dans un premier temps. Puis définitivement à 11 heures.

« La viabilité des principaux axes de circulation du réseau secondaire (routes départementales hors accès aux stations de montagne) est assurée, hormis sur le secteur du col de la Croix-Haute », indique la Préfecture de l’Isère.

Du côté des rails, la circulation des trains a été interrompue entre Lyon et Grenoble en raison d’une rupture de caténaires après une possible chute d’arbre. Mais aucun train n’a été bloqué en pleine voie.

140 passagers bloqués à l’aéroport et 1.000 foyers sans électricité

Le trafic ferroviaire s’effectue pour le réseau TER par Chambéry et pour le réseau TGV par Valence. La ligne directe Lyon – Grenoble passant par Saint André le Gaz sera rétablie aux alentours de 16 heures, annoncent les services de l’Etat.

En outre, un avion n’a pas pu décoller de l’aéroport de Grenoble Saint-Geoirs et 140 passagers ont été hébergés dans l’aérogare.

Plus de 1.000 foyers étaient privés d’électricité dimanche matin en Isère après la rupture d’un câble de moyenne et basse tension. Les interventions des équipes d’Enedis sont en cours. « D’ici la fin de la journée, la quasi-totalité des foyers verra leur situation rétablie », promet la Préfecture.

« C’était un épisode très bien anticipé »

L'Isère est placée en vigilance orange neige-verglas jusqu’à dimanche à midi, ainsi que quatre autres départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, selon l’opérateur météo. Montré du doigt ce dernier a répliqué qu’il avait parfaitement anticipé la situation en lançant dès 10 heures pour « épisode neigeux avec cumuls significatifs sur le réseau routier primaire »…

«C’était un épisode très bien anticipé, avec une vigilance orange lancée dès 10H le matin, une demi-journée avant le début de l’événement. Elle mentionnait des chutes de neige intenses, à plusieurs centimètres par heure, dont on sait qu’elles sont problématiques pour la circulation », a assuré à l’AFP François Jobard, prévisionniste à Météo France.