VIDEO. Nord: Les violences sexuelles ont explosé dans le département en 2018

DELINQUANCE La préfecture du Nord vient de livrer son bilan 2018 de la lutte contre la délinquance

Mikael Libert

— 

Un fonctionnaire de police. (Illustration)
Un fonctionnaire de police. (Illustration) — E. Riberry / 20 Minutes

Ce jeudi, la préfecture du Nord a dévoilé les chiffres de la délinquance pour l’année écoulée dans le département. Une statistique fait oublier toutes les autres : celle des violences sexuelles. Elles ont littéralement explosé en 2018. Les services de l’Etat ont recensé 2.285 faits de violences sexuelles en 2018 dans le Nord, contre 1.891 l’année précédente. Une « augmentation considérable » de 20,8 %, plus de deux points au-dessus du chiffre national, lui-même déjà très élevé (+18,6 %).

Les autres chiffres qui font froid dans le dos concernent les violences faites aux femmes. Le pire étant de constater que des femmes meurent encore au XXIe siècle sous les coups de leur conjoint. Trois, dont une mineure, en 2018 dans le Nord.

Les atteintes à l’intégrité physique des femmes bondissent elles aussi. En zone urbaine, le chiffre est de +8.64 % et davantage encore en zone rurale, +10.78 %. Mais il y a pire encore lorsque l’on constate que le nombre de femmes victimes de violences sexuelles augmente de près de 26 %.

Des agressions gratuites

Sur ce bilan 2018, il y a peu de raison de se réjouir. Pour découvrir un mieux, il faut regarder du côté des atteintes aux biens, qui baissent globalement de presque 4 %. Les violences physiques crapuleuses baissent elles aussi de 6,4 %. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle, étant donné que les violences physiques non crapuleuses augmentent de 9,8 %. En gros, cela revient à dire que l’on agresse davantage gratuitement que pour voler quelque chose.