VIDEO. Les internautes divisés sur la limitation de vitesse à 80 km/h : « au moindre excès, je risque de perdre mon permis »

VOUS TEMOIGNEZ Près de 7 mois après la mise en place de l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h, une grande majorité d’internautes n’est toujours pas convaincue…

Charlotte Murat

— 

Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h.
Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h. — SEBASTIEN BOZON / AFP
  • Edouard Philippe a annoncé un record de la baisse de la mortalité sur les routes grâce à l’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur le réseau secondaire.
  • Nous avons demandé aux internautes de 20 Minutes ce que cela avait changé pour eux.
  • Si les répondants sont plus nombreux à être hostile à cette mesure, certains disent se sentir en sécurité.

116 vies épargnées depuis le 1er juillet et un record historiquement bas de la mortalité routière en 2018. Les chiffres de la Sécurité routière annoncés lundi par Edouard Philippe sonnent comme un plaidoyer en faveur de l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires de 90 km/h à 80 km/h. A-t-il convaincu les automobilistes ? Nous avons interrogé nos internautes.

« 80 km/h, cela ne peut que diminuer le nombre des morts et aussi le nombre de polytraumatisés dont la gravité des fractures est directement lié à la vitesse », souligne Jean-François, qui parle en expert puisqu’il est chirurgien orthopédiste traumatologue à Strasbourg. Réticente au départ, Anne s’est « aperçue qu’en contrepartie d’un gain de sécurité et de consommation, je ne mets pas plus de temps pour effectuer mes trajets. La circulation est plus fluide. C’est beaucoup mieux. » Habitué des longs trajets entre Erquy en Bretagne et Toulon, soit plus de 1000 km par les nationales, Jean-Louis n’a constaté « aucune conséquence négative. En calant le limiteur de vitesse à 85 pour tenir la 6e vitesse, le temps n’est pas augmenté, la consommation moyenne est de 5l/100. Je n’ai jamais besoin de doubler, les véhicules de tous types tenant aisément le 80. »

« Un racket organisé »

Ce serait mentir que d’écrire que les avis sont partagés à 50-50. Comme une immense majorité de ceux qui nous avaient répondu étaient hostiles à la mesure lorsqu’elle a été annoncée, une large proportion de ceux qui s’expriment haut et fort depuis près de sept mois a toujours sur la mesure un avis négatif. En filigrane, la peur d’être flashé, de perdre des points de permis ou simplement de payer une amende. Certains n’hésitent pas à affirmer « qu’ils s’endorment au volant à 80km/h » !. Et de dénoncer « un racket organisé sous prétexte de faire baisser le nombre de morts sur les routes, ajoute Damien, qui habite Bourges et fait une soixantaine de kilomètres par jour. Cette réforme me fait perdre du temps au quotidien et au moindre excès, je risque de perdre mon permis. »

Aux arguments de l’« impôt déguisé » et de la « perte de temps » s’ajoutent des comportements qui leur déplaisent. Chauffeur-livreur et motard, Thibault affirme parcourir entre 300 et 500 km par jour. « Les personnes qui ne roulaient déjà pas à 90, roulent maintenant à 70. Et me faire pousser par des poids lourds, qui roulent à présent à la même vitesse que les voitures, ce n’est pas non plus très agréable. ». Pour Trystan, « Ça pousse certains automobilistes à effectuer des dépassements dangereux ». Un sentiment partagé par Sébastien : « Les voitures me collent au pare-chocs, me font des appels de phare pour me « pousser ». On sent l’agacement général, et cela rend beaucoup de conducteurs irresponsables. Les gens doublent n’importe où, sur des lignes blanches dans les zones sans visibilité. Concrètement, je me sens beaucoup moins serein au volant depuis la nouvelle limitation. »

Améliorer l’état des routes

Trystan a un argument quelque peu étonnant : « Ça encourage certaines personnes à utiliser leur smartphone pendant qu’elles conduisent, puisque les automobilistes s’ennuient au volant. » Pour les internautes hostiles aux 80 km/h, ce qu’il faudrait avant tout, c’est améliorer l’état des routes « qui dans certains secteurs sont dans un état déplorable​ », tient à rappeler Antoine.

Avant de s’attaquer à la réfection des routes, le gouvernement pourrait finalement annoncer un aménagement des 80 km/h. Emmanuel Macron s’est en tout cas dit favorable à un aménagement sur certaines portions de route.