VIDEO. Immeubles effondrés à Marseille: Les obsèques de certaines victimes toujours pas remboursées

DEUIL Près de trois mois après la mort de leurs proches dans l’effondrement d’immeubles rue d’Aubagne, certaines familles attendent toujours le remboursement des obsèques…

M.C.

— 

Les cercueils avec les prénoms des victimes de la rue d'Aubagne devant la mairie de Marseille.
Les cercueils avec les prénoms des victimes de la rue d'Aubagne devant la mairie de Marseille. — Adrien Max / 20 Minutes

C’était un des engagements phares du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, qu’il assurait avoir honoré lors de sa cérémonie des vœux à la presse la semaine dernière. Selon une information de Mediapart, trois mois après avoir perdu un proche sous les décombres des immeubles effondrés rue d'Aubagne, certaines familles attendent toujours le remboursement des obsèques.

Contactée par nos confrères, la ville de Marseille assure que les derniers remboursements seront effectifs « dans les tout prochains jours ». Huit personnes ont perdu la vie dans ce drame survenu le 5 novembre dernier.

​​​​