«Gilets jaunes»: Wauquiez promet huit millions d'euros pour aider les commerçants de sa région pénalisés

MOBILISATION Le président LR d’Auvergne Rhône-Alpes a annoncé ce lundi un plan d’aide aux commerçants qui ont subi des dégradations ou ont été pénalisés lors des journées d’action des « gilets jaunes »…

Elisa Frisullo

— 

Laurent Wauquiez.
Laurent Wauquiez. — PHILIPPE LOPEZ / AFP
  • Laurent Wauquiez, président LR d’Auvergne Rhône-Alpes a annoncé un plan de soutien de huit millions d’euros pour les commerçants de sa région pénalisés par les mobilisations des « gilets jaunes ».
  • Cette enveloppe globale prévoit une aide aux travaux pour les magasins ayant subi des dégradations et une aide à la trésorerie.

Depuis le premier jour de la mobilisation des « gilets jaunes », certains commerçants d’Auvergne Rhône-Alpes ont vu leur chiffre d’affaires baisser de 20 à 70 %. Pour soutenir ces entreprises, dont les pertes ont été évaluées ces dernières semaines par les CCI, les chambres d’artisanat et l’Union des commerçants de proximité, la région Auvergne Rhône-Alpes a annoncé ce lundi un plan de soutien de huit millions d’euros.

« Des centaines d’emplois sont en jeu si rien n’est fait », a souligné le président LR de la région Laurent Wauquiez lors d’une visite dans un magasin de la rue Victor-Hugo. Une artère commerçante de la Presqu’île lyonnaise, où à plusieurs reprises lors des actions des « gilets jaunes », les boutiques ont dû baisser le rideau précipitamment par crainte de débordements.

« Il y a un danger qu’on perde l’activité de commerce de centre-ville, avec des commerces indépendants, qui fait quand même la marque de fabrique de notre pays et de notre région », a ajouté le président.

Une aide à la trésorerie et aux travaux

Dans les villes de la région les plus touchées par la grogne sociale, à l’instar de Saint-Etienne, Lyon, Grenoble ou encore Clermont-Ferrand, deux millions d’euros seront destinés à aider les commerçants ayant subi des dégradations directement liées aux événements. « Une aide d’un montant de 50 % des travaux, plafonnés à 10.000 euros, est prévue pour ces magasins », précise la région.

Une enveloppe de six millions d’euros sera aussi destinée à accompagner les commerçants et TPE artisanales ayant subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 20 % depuis le 1er novembre, par rapport à 2017 sur la même période. « Il s’agit d’une aide à la trésorerie pour permettre à ces entreprises de reconstituer leurs stocks sans avoir à puiser dans leurs fonds propres, que la plupart d’ailleurs n’ont plus », détaille-t-on dans l’entourage de Laurent Wauquiez.

Un appel lancé au gouvernement

Ces commerçants pourront ainsi contracter un prêt à taux zéro, plafonné à 10.000 euros, pour lequel la région se portera caution. Ces mesures doivent être votées lors des commissions permanentes du conseil régional du 15 février et 29 mars.

Laurent Wauquiez, qui n’avait pas hésité à enfiler le « gilet jaune » au début du mouvement en soutien aux manifestants, a également lancé un appel au gouvernement, ce lundi, pour qu’il vienne en aide aux commerçants sur le plan national. « Je demande que l’Etat prenne enfin la mesure de l’enjeu et annonce des annulations de charges sociales et de charges fiscales pour redonner de l’oxygène à nos commerces », a déclaré le président LR.

Le 8 janvier, le gouvernement avait décidé de prolonger de trois mois les mesures prises fin novembre pour accompagner les entreprises pénalisées par les mobilisations des « gilets jaunes ». Les commerçants concernés se sont notamment vus proposer un étalement de leurs charges sociales et de leurs échéances de paiement des impôts.