«Gilets jaunes» au Mans: Le dépôt pétrolier de nouveau bloqué, la police intervient

MANIFESTATION Une vingtaine de personnes bloquaient les accès au site depuis dimanche soir...

20 Minutes avec AFP

— 

Des «gilets jaunes» ont tenté de bloquer le dépôt pétrolier du Mans, le 29 novembre 2018.
Des «gilets jaunes» ont tenté de bloquer le dépôt pétrolier du Mans, le 29 novembre 2018. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

L’action n’a cette fois duré qu’une nuit. Des « gilets jaunes » qui bloquaient depuis dimanche soir l’accès au dépôt pétrolier du Mans ont été délogés lundi matin par la police, a-t-on appris auprès de la préfecture. Une vingtaine de manifestants se trouvaient sur place.

« Ces derniers avaient mis des barricades constituées de palettes, barrières et autres objets entravant la route à deux endroits. Ils ont, par ailleurs, bloqué le début des livraisons prévues dès 4h30 ce matin », a ajouté la préfecture. Le dépôt pétrolier du Mans, avait déjà été bloqué durant dix jours en décembre.

« L’inflation de la vie »

Les « gilets jaunes » étaient venus dimanche dénoncer « l’inflation de la vie » et « l’abus des augmentations de gasoil et de carburant en général ». Les manifestants avaient prévu de « relâcher la raffinerie une fois que le prix des carburants serait redescendu ». Ils dénonçaient l’attitude du gouvernement qui « continue d’augmenter naturellement les prix, comme si les "gilets jaunes" n’étaient jamais passés par là », a déclaré un manifestant.

Samedi au Mans, 300 « gilets jaunes » ont protesté dans les rues de la ville. Ensuite, une centaine d’entre eux se sont introduits dans le palais des Congrès et vivement chahuté le maire socialiste Stéphane Le Foll qui devait prononcer ses vœux.