Nantes: A quoi va ressembler le nouveau pôle pour les plus précaires?

SOCIAL La première pierre de cet établissement a été posée ce jeudi...

Julie Urbach

— 

Le bâtiment accueillera les bains douches et le restaurant social
Le bâtiment accueillera les bains douches et le restaurant social — Atelier Mima/ Brut architectes

La première pierre a été symboliquement posée ce jeudi après-midi, mais les travaux vont durer plus d’un an. Au printemps 2020, c’est un bâtiment unique en son genre qui ouvrira ses portes au 16, rue Pierre-Landais, sur l’île de Nantes. Ce nouveau lieu d’accueil, ultra-moderne, sera réservé aux Nantais les plus modestes. Il regroupera notamment les activités du restaurant social et des Bains-douches.

« L’objectif est de simplifier le parcours et la fatigue de celles et ceux qui se trouvent dans la précarité, explique Johanna Rolland, la maire de Nantes. Ils y trouveront une offre globale avec la possibilité de se laver, se changer, et se restaurer à un même endroit. » Des services supplémentaires, comme une laverie, une bagagerie, ou la possibilité de recharger son portable seront proposés. Des lieux de rencontres avec des travailleurs sociaux et animateurs seront également aménagés.

Vue intérieur du pôle d'accueil et d'hygiène
Vue intérieur du pôle d'accueil et d'hygiène - Atelier Mima / Brut Architectes

Les bains-douches saturés

Ce projet à plus de 4 millions d’euros, qui a pris quelques mois de retard, est motivé par une demande qui ne cesse d’augmenter dans la cité des ducs. Saturés, les Bains douches du quai Baco (ouverts il y a 160 ans) ont reçu en moyenne 130 personnes par jour en 2018, pour seulement dix cabines de douche. « Le public a évolué, ajoute-t-on à la mairie. Il y a de plus en plus de familles et de femmes seules. » Le futur site sera donc équipé de douches plus nombreuses et spacieuses, et de toilettes non mixtes.

Même constat au restaurant social Pierre-Landais, qui a déménagé dans un site temporaire le temps des travaux, boulevard de la Prairie-au-Duc. Selon les chiffres de la ville, près de 900 personnes différentes sont venues y chercher, 6 jours sur 7, un sandwich ou panier-repas. Soit une hausse de 6 % par rapport à 2017.

La Coopérative ouvrira quai Baco

A l’heure où plusieurs villes, comme Lille, décident de fermer leurs bains-douches, Nantes présente ce bâtiment, qui sera situé en plein cœur d’un quartier en plein essor, comme un « équipement central de la ville ». A l’ouverture de celui-ci, les bains-douches du quai Baco seront transformés en un lieu ouvert à tous appelé La Coopérative. On y trouvera notamment des espaces de coworking, une épicerie coopérative ou encore une agora citoyenne.